Grégory Gadebois

Photo de Grégory Gadebois

Biographie

Grégory Gadebois débute sa carrière de comédien sur les planches en suivant des cours au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Il réussit ensuite à intégrer la Comédie Française à partir de 2006. Dès le début des années 2000, Gadebois est attiré par le septième art. Il décroche quelques seconds rôles qui lui permettent de faire partie du grand écran. Sa première apparition se fait en 2001 avec le film de Jérôme Bonnell, Le Chignon d'Olga. Il interprète deux ans plus tard le personnage d'un policier dans La Blessure de Nicolas Klotz. À partir de ce film, l'acteur devient sollicité pour les films policiers et particulièrement pour les rôles de flics ou de chefs. On le retrouve par exemple, en 2005, dans le film d'Yves Angelo, Les Ames grises, ou dans la peau d'un policier de nuit dans L'Ecole pour tous (2006) d'Eric Rochant.

Ses multiples rôles dans l'univers théâtral le préparent pour ses prestations historiques dans le cinéma. L'acteur apparaît, en effet, dans des films comme D'Artagnan et les trois mousquetaires (2005) de Pierre Aknine, dans lequel il joue le rôle de Porthos, aux côtés d'Emmanuelle Béart et Vincent Elbaz, ou encore dans le téléfilm Cyrano de Bergerac (TV) où il interprète Ragueneau. L'acteur enchaîne en 2008 avec deux films policiers : Go Fast d'Olivier Van Hoofstadt et MR 73 d'Olivier Marchal. Il change ensuite de tonalité avec un rôle dans une comédie de Jean-Michel Ribes intitulée Musée haut, musée bas (id.), dans laquelle il partage l'écran avec un brillant quatuor composé de Michel Blanc, Victoria Abril, Pierre Arditi et Josiane Balasko.

En 2010, Gadebois retrouve son rôle d'autoritaire en interprétant le chef de service dans Une exécution ordinaire de Marc Dugain, puis apparaît la même année dans le biopic musical de Joann Sfar, Gainsbourg - (vie héroïque), où il joue Phyphy. Un an plus tard, la réalisatrice française Alix Delaporte le met à l'affiche de son premier long métrage Angèle et Tony. Grégory Gadebois y joue Tony le marin, en donnant la réplique à Clotilde Hesme. Cette prestation de premier rang lui vaut le César 2012 du Meilleur espoir masculin.

À ses collaborations avec des réalisateurs français, vient s'ajouter en 2012, une nouvelle expérience avec le réalisateur polonais Pawel Pawlikowski, qui lui propose de jouer avec Kristin Scott Thomas et Ethan Hawke dans son thriller La Femme du Vème. La même année, l'acteur retrouve le genre historique avec Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot où il est comte de Provence. Il apparaît, également en 2012, dans le drame de Frédéric Videau, A moi seule, avant de collaborer avec Denis Ménochet et Vanessa Paradis dans Je me suis fait tout petit, une comédie romantique de Cecilia Rouaud où il tient le rôle du proviseur.

Auteur : Zakia Bouassida

A joué dans