Présidents

Affiche Présidents
Réalisé par Anne Fontaine
Titre original Présidents
Pays de production FRANCE
Année 2021
Durée
Musique Vincent Blanchard
Genre Comédie
Distributeur Universal
Acteurs Jean Dujardin, Grégory Gadebois, Doria Tillier
Age légal 6 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 859

Critique

Jean Dujardin et Grégory Gadebois incarnent Nicolas Sarkozy et François Hollande dans une comédie réussie qui tient plus de la fable que de la satire politique.

Les premiers extraits de ce Présidents laissaient craindre une débâcle électorale. On y voyait Jean Dujardin et Grégory Gadebois inviter les spectateurs à voir le film, tout en singeant lourdement Nicolas Sarkozy et François Hollande. Le résultat final est beaucoup plus fin que la caricature grossière que laissait entrevoir cette bande-annonce.

Il faut dire que la réalisatrice Anne Fontaine est une force tranquille du cinéma français. Portée par son expérience forgée lors d’une vingtaine de longs métrages, la metteuse en scène réussit un étrange exercice d’équilibrisme sur une ligne de crête entre satire et fable douce-amère. Si Présidents fonctionne bien, c’est dû à la tendresse que porte son scénario à ces deux ex-chefs d’État et également à l’interprétation. Dujardin reprend les mimiques et les intonations de Sarkozy tout en s’appropriant et réinventant ce personnage, auquel il ajoute une touche de naïveté et de médiocrité. En le transformant en beauf sur le déclin, il réussit l’exploit de rendre Nicolas attachant. En face, Gadebois insuffle un charisme étonnant à l’apparente mollesse de François. Nicolas et François réunis ensemble, tout devient possible. On se surprend alors à se délecter de ce monde pas si parallèle, où l’UMPS se met en marche pour faire barrage au Rassemblement national de Marine Le Pen.

Si Anne Fontaine est première de cordée pour ce qui est de l'invention, elle oublie la politique en province. C’est à la fois la réussite et la faiblesse du film. En se focalisant sur les personnages et non leur politique, elle les rend plus accessibles et plus touchants, quitte à ne pas raconter grand-chose de l’état de la France et c’est un peu frustrant comme un dimanche de votation. On regrettera également des rôles féminins un peu en deçà. Là encore, il est évident que l’intention de la réalisatrice est de dépeindre des figures fortes, mais la compagne de Nicolas (interprétée par Dora Tillier) est pour le coup franchement trop caricaturale.

Blaise Petitpierre

Appréciations

Nom Notes
Blaise Petitpierre 14
Marvin Ancian 8