Le Jeu

Affiche Le Jeu
Réalisé par Fred Cavayé
Titre original Le Jeu
Pays de production France
Année 2017
Durée
Musique Christophe Julien
Genre Comédie dramatique
Distributeur Agora
Acteurs Vincent Elbaz, Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Grégory Gadebois, Stéphane De Groodt, Doria Tillier
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 800
Bande annonce

Critique

S’il va de soi que la société imprègne abondamment les thématiques traitées au cinéma, il est moins courant que ce dernier parvienne à produire un discours sur celle-ci. Preuve en est avec Le Jeu, la comédie dramatique de Fred Cavayé, connu pour son succès Radin! avec Dany Boon.

Comment le film tente-t-il de s’inscrire dans son époque? En conviant des amis autour d’un dîner pendant lequel les smartphones seront déposés sur la table, afin que tout appel ou SMS soit partagé et que chacun découvre les secrets de tout ce beau monde. Pour saisir le triste état d’imagination dans lequel se trouve ce cinéma français-là, rappelons au passage que Le Jeu est un remake d’un film italien sorti deux ans plus tôt.

 À regarder les mines déconfites de certains personnages à l’idée de participer à ce jeu, on comprend aisément que la situation dégénérera rapidement. Pourtant, Cavayé essaie de ménager un certain suspense, les premières révélations étant purement anecdotiques. Puis, de l’adultère à l’aveu d’un désir homosexuel en passant par l’augmentation mammaire, tout y passe.

 Les couples explosent, les amitiés se déchirent, les larmes coulent à flot dans une grossièreté confondante. La prévisibilité de la situation est telle qu’il est impossible de ressentir une quelconque empathie à l’égard de ces personnages si ce n’est une gêne considérable d’assister à ce funèbre spectacle. Même les acteurs banquable (Bérénice Bejo, Vincent Elbaz, Stéphane De Groodt, Roschdy Zem) - condition sine qua non de la production du film - déraillent tant ils surjouent pour faire tenir le récit debout.

 La mascarade terminée, le film s’autorise une dernière pirouette que l’on ne dévoilera pas - histoire de se mettre à la hauteur du cinéaste -, d’une efficacité redoutable quant à la non-crédibilité du propos tenu jusque-là. Et puisque la critique se veut parfois prescriptible, nous vous rappelons qu’il est préférable de bien choisir ses ami(e)s et/ou son sa conjoint(e).


Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Tom Bidou 4
Philippe Thonney 12