A notre propos

Ciné-Feuilles est un bimensuel de critiques de films.  Fondé en 1981 à Lausanne (Suisse), il est édité par le Cercle d'Etudes cinématographiques et codirigé, depuis janvier 2018, par Adèle Morerod et Sabrina Schwob.

Cette revue se veut le reflet d'un regard sincère sur l'actualité cinématographique en Suisse romande, une vision aiguisée promouvant des films de qualité, que ceux-ci rencontrent leur public facilement ou non. 

Au sommaire de Ciné-Feuilles 

L'équipe de rédaction

L'équipe de rédaction de Ciné-feuilles réunit des membres dont les parcours sont pour le moins hétéroclites. La revue se distingue donc par sa pluralité d'approches tout en trouvant sa cohésion dans la passion commune de ses rédacteurs pour le cinéma. Si chacun des collaborateurs devait aujourd’hui retenir deux films (parmi tant d’autres possibles), l’un antérieur, l’autre postérieur à l’an 2000, les choix personnels seraient les suivants:

La genèse de Ciné-Feuilles

Fondé en 1981 en prolongement du Cercle d'études cinématographiques par Maurice Terrail*, la revue est pensée à l'origine comme un bulletin de films, d'inspiration oecuménique. Au fil des années, Ciné-Feuilles s'est agrandie pour devenir une revue de critique cinématographique, unique en Suisse romande de par la diversité des objets traités et son parti pris de couvrir la totalité des sorties et actualités du cinéma de la région. Si Ciné-Feuilles a pu devenir ce qu'elle est aujourd'hui, c'est notamment grâce à son histoire commune avec les Eglises catholiques et protestantes, qui ont beaucoup fait pour la culture en Suisse.

*Né en 1933, Maurice Terrail a d'abord été pasteur de paroisse puis, en 1968, directeur de l'Office protestant du cinéma de l'Eglise  évangélique réformée du canton de Vaud (devenu romand dans la foulée). Chroniqueur et animateur, il a créé en 1974 le Jury œcuménique du  Festival de Cannes. L’école publique prenant le relais en termes  d’initiation au cinéma puis aux médias, il fonde le Cercle d’études cinématographiques, qui réunit chaque saison d’hiver des centaines de spectateurs.