Bernard Campan

Photo de Bernard Campan

Biographie

Après quelques cours de théâtre, Bernard Campan se fait remarquer sur la scène du Petit Théâtre de Bouvard, en même temps que ses amis Didier Bourdon et Pascal Légitimus avec qui il formera plus tard, sous la coupe du producteur Paul Ledermann, le trio comique "Les Inconnus".

Tenté comme ses complices par le cinéma, il joue dans Le Téléphone sonne toujours deux fois en 1985, puis, dix ans plus tard, co-réalise et co-scénarise avec Didier Bourdon le premier long métrage des "Inconnus", Les Trois frères, qui remporte un succès phénoménal avec plus de 6 millions d'entrées. Forts de cette réussite, les deux larrons se retrouvent sur le tournage de la comédie anti-tabac Le Pari (1997), puis sur celui de L'Extraterrestre (2000), où leur humour ne rencontre plus les faveurs du public. De ce fait, en 2001, "Les Inconnus" se reforment au grand complet, le temps d'un autre succès : Les Rois mages.

Figurant au casting d'Augustin roi du kung-fu en 1999, Bernard Campan s'affranchit du célèbre trio comique pour jouer la carte de l'émotion dans Se souvenir des belles choses, la première réalisation de Zabou Breitman. Cette prestation lui vaut en 2001 le Chistera de la Meilleure interprétation au Festival de Saint-Jean-de-Luz. Un tournant dans sa carrière confirmé par sa participation à la comédie de moeurs Le Coeur des hommes (2003) encensée par le public et la critique. S'éloignant un peu plus du registre comique, Bernard Campan incarne l'entraîneur de boxe de Nicolas Duvauchelle dans Poids léger (2004) avant de poser cette question à Monica Bellucci : Combien tu m'aimes ? (2005) sous le regard attentif de Bertrand Blier. L'année suivante, il retrouve Zabou Breitman pour incarner un homme remettant en cause sa sexualité pour les yeux de Charles Berling dans L'Homme de sa vie, avant de rejoindre le trio du Coeur des hommes 2 à nouveau sous la direction de Marc Esposito.

En réalisant La Face cachée (2007), dans lequel il tient également le haut de l'affiche aux côtés de Karin Viard, il signe son premier film dramatique et s'inscrit ainsi dans la veine de ses rôles marquants au cinéma. Il est, deux ans plus tard, le mari divorcé de Mathilde Seigner dans Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) avant de découvrir le réalisateur Manuel Poirier qui le dirige dans Le Café du pont, une adaptation des mémoires de Pierre Perret. No et moi marque l'année suivante ses retrouvailles avec Zabou Breitman, neuf ans après Se souvenir des belles choses. Toujours la même année, il tourne dans Le Dernier pour la route, Le Café du pont et Bancs publics (Versailles rive droite) dans lequel il retrouve ses deux compères de toujours, Didier Bourdon et Pascal Légitimus, mais ne font que se croiser.

En 2013, Bernard Campan retrouve ses potes Marc Lavoine et Jean-Pierre Darroussin dans Le Cœur des hommes 3, toujours réalisé par Marc Esposito mais cette fois sans Gérard Darmon au casting (il est remplacé par Eric Elmosnino). L'année suivante marque le grand retour des Inconnus, puisque sort dans les salles obscures Les Trois frères, le retour.

A réalisé

A joué dans