Julien Boisselier

Photo de Julien Boisselier

Biographie

Après une enfance passée à Nantes, Julien Boisselier monte à Paris pour y suivre les enseignements de Jean-Pierre Bouvier et de Denise Chalem au sein de l'ENSATT, et suit en parallèle une formation aux cours Florent. Il fait ses débuts d'acteur au théâtre (notamment dans "Les pavés de l'ours" en 1993, sur une mise en scène de Sylvie Testud) et sur le petit écran : on le remarque dans la saga d'été Dans un grand vent de fleurs, téléfilm de Fabrice Cazeneuve. Son premier rôle au cinéma est celui d'un psychiatre sectaire dans Nationale 7 de Jean-Pierre Sinapi (2000).

Doux rêveur à l'allure décontractée, Julien Boisselier multiplie les tournages avec les réalisateurs de la nouvelle génération, tels que Benoît Cohen (Les Acteurs anonymes puis Nos enfants chéris), Renaud Cohen (Quand on sera grand), ou Nicolas Boukhrief (Le Convoyeur). Promu héros romantique du jeune cinéma français, il est en 2004 à l'affiche de trois comédies (Clara et moi, J'me sens pas belle et Tout le plaisir est pour moi), dans lesquelles il campe des séducteurs qui ne craignent pas de montrer leur fragilité. En 2006 il signe sa seconde collaboration avec le réalisateur Bernard Jeanjean, en jouant l'amant de la femme de son psy, interprété par Richard Berry, dans J'veux pas que tu t'en ailles.

Après sa participation au touchant drame familial Je vais bien, ne t'en fais pas, il revient dans un registre nettement plus léger avec Les Dents de la nuit, une comédie horrifique sur fond de vampirisme. Résistant dans Les Femmes de l'ombre puis Henri IV dans le téléfilm du même nom, Julien Boisselier s'attaque alors au polar, avec Gardiens de l'ordre, où il campe un terrifiant trafiquant de drogue, ainsi que Nuit blanche, où il s'affiche aux cotés de Tomer Sisley et Joey Starr en tant que policier corrompu.

A joué dans