Jackie Chan

Photo de Jackie Chan

Biographie

Jackie Chan entre à l'âge de 7 ans à l'Académie dramatique de Pékin où il passe ses journées à s'entraîner au kung-fu. Il commence sa carrière très jeune comme cascadeur, puis comme figurant. En 1972, il côtoie ainsi son modèle Bruce Lee dans La Fureur de vaincre, qu'il retrouvera dans quelques-uns de ses succès (Operation dragon, New Fist of Fury), toujours dans des rôles mineurs.

Jackie Chan prend vite du galon. Il tourne avec le confirmé Lo Wei et les débutants John Woo et Yuen Woo Ping, ce dernier lui offrant deux de ses plus grands succès : Drunken Master et Snake in the Eagle's Shadow. Dans ces films, Jackie Chan commence à développer un style particulier mêlant action et comédie, style qui deviendra sa marque de fabrique. Désormais star, il commence à réaliser lui-même une partie de ses films à partir de 1977 et The 36 Crazy Fists.

Superstar à Hong-Kong, Jackie Chan tente, à l'instar de Bruce Lee, de séduire les Etats-Unis. D'abord avec The Big Brawl, en 1980, puis avec L' Equipée du cannonball et The Protector. L'expérience est très mitigée, alors qu'en Asie, sa popularité ne se dément pas. Il tourne avec les plus grands comme Sammo Hung et Jing Wong et réalise certains de ses meilleurs films, où son style excelle (la série des Police Story).

Au début des années 1990, le tiraillement de l'acteur élastique entre Hong Kong et les Etats-Unis se fait de plus en plus explicite dans ses films. Il incarne deux jumeaux vivant chacun d'un côté du Pacifique sans se connaître dans Double Dragon (1992), est partagé entre forces occidentales et loyalistes orientaux dans Drunken Master II (1994), et va aider un oncle à New-York dans Jackie Chan dans le Bronx de Stanley Tong (1996), cinéaste qu'il retrouvera pour Contre-attaque.

Jackie Chan transforme le difficile pari d'être à la fois populaire en Asie et dans le monde occidental. Son succès aux Etats-Unis prend une forme triomphale avec le film policier Rush hour (1998), qui aura deux suites (Rush Hour 2 en 2001 et Rush Hour 3 en 2007). Shanghai kid, Le Smoking ou encore Le Tour du monde en 80 jours, adaptation cinématographique de l'oeuvre de Jules Verne dans laquelle il incarne Passepartout, prouvent que dans les années 2000, malgré le temps qui passe, le comédien déploie toujours une énergie débordante et communicative. Il n'en oublie pas pour autant son pays natal, puisqu'il apparaît également en 2004 dans The Myth, où il incarne un archéologue, sorte d'Indiana Jones des temps modernes, où encore New police story, dans lequel il interprète une légende vivante de la police de Hong Kong. Après le succès de Rush Hour 3, il passe derrière la caméra pour Operation Condor 3 : Chinese Zodiac. En 2008, il partage pour la première fois la vedette avec Jet Li, une autre star asiatique, dans Le Royaume interdit et prête sa voix dans Kung Fu Panda, où il incarne le Singe.

Référence incontournable en arts martiaux, il n'est pas étonnant de le retrouver en 2010, à l'affiche de Karaté Kid, remake du classique du genre sorti en 1984. Il y occupe un rôle rare dans sa filmographie, jouant le maître sage de Jaden Smith, fils de Will producteur, dans une prestation (presque) privée de combats, une première. Jackie continue ensuite de s'amuser dans des films d'animation en reprenant son rôle du Singe dans Kung Fu Panda 2 et 3. Il donne aussi de la voix dans Opération casse-noisette 2 ou Lego Ninjago Le film.

Le comédien continue toutefois de jouer dans des films d'action malgré son âge, prouvant qu'il tient toujours une forme olympique. Il enchaîne ainsi Chinese Zodiac, Police Story Lockdown et Dragon Blade. En 2017, Jackie trouve un rôle qui lui permet de mettre en avant à la fois ses qualités athlétiques et son jeu d'acteur dans The Foreigner de Martin Campbell aux côtés de Pierce Brosnan. Il y incarne un un modeste propriétaire de restaurant du Chinatown londonien qui va tenter de retrouver les terroristes irlandais responsables de la mort de sa fille.

A joué dans