Tour du monde en 80 jours (Le)

Affiche Tour du monde en 80 jours (Le)
Réalisé par Frank Coraci
Pays de production U.S.A., Allemagne, Irlande, Grande-Bretagne
Année 2004
Durée
Musique Trevor Jones, Dave Stewart
Genre Aventure, Action, Comédie
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Cécile de France, Jim Broadbent, Jackie Chan, Kathy Bates, Steve Coogan
Age légal 7 ans
Age suggéré 7 ans
N° cinéfeuilles 486
Bande annonce

Critique

Il y a cinquante ans, LE TOUR DE MONDE EN 80 JOURS de Michael Anderson, qui durait près de trois heures, raflait cinq Oscars dont celui du meilleur film. Aujourd'hui, Frank Coraci nous présente sa version, une adaptation libre du roman éponyme de Jules Verne.

Londres dans les années 1880. Un Chinois se réfugie dans un club après avoir volé un bouddha de jade à la Banque d'Angleterre. Pour semer la police, il se fait passer pour un valet français et se laisse engager par un inventeur excentrique, Phileas Fogg (Steve Coogan), qui veut relever un défi: réussir le tour du monde en 80 jours. Fogg emmène donc avec lui ce Passepartout (Jackie Chan), maîtrisant parfaitement les arts martiaux, ce qui se révélera fort utile pour sa protection lors des différentes difficultés qu'il devra affronter. Et une aubaine pour le Chinois qui veut ramener la statuette dans son village. Les deux hommes seront rejoints dans leur périple par Monique (Cécile de France), jeune peintre parisienne.

Effets spéciaux, scènes de combats et bons sentiments pour essayer de faire revivre l'œuvre de Jules Verne. Le domestique vole la vedette à son maître. Pas étonnant lorsque l'on sait que Jackie Chan est le géniteur du film, ce qui donne un mélange Verne/Chan où la sauce n'a pas vraiment pris. Malgré les transgressions (gags débiles, bastonnades) et un scénario décousu, le cinéaste américain réussit à nous emmener dans un monde surréaliste et merveilleux, et à enthousiasmer grâce au trio principal. Un Passepartout comique et drôle revisitant les classiques des arts martiaux qui l'ont rendu célèbre, un Phileas Fogg touchant en amoureux inhibé et scientifique décalé, et une Monique en belle intrépide. Sans compter les personnages secondaires qui réservent des surprises.

Un divertissement destiné en premier lieu aux jeunes spectateurs qui rigoleront - eux - pendant deux heures. Mais pour rêver, ils liront l'œuvre célèbre de Jules Verne.

Ancien membre