Lio

Photo de  Lio

Biographie

Fille d'un père militaire et d'une mère universitaire qui fuient la dictature de Salazar, Wanda Ribeiro de Vasconcelos passe une grande partie de son enfance à Bruxelles. L'adolescente rebelle s'enthousiasme pour le mouvement punk et s'oriente très tôt vers la musique.
En 1979, Banana split inaugure une longue série de tubes qui vont faire de Lio – pseudonyme choisi en référence à la bande dessinée Barbarella - une chanteuse très populaire.

La première apparition de Lio sur grand écran, dans Les Années 80 de Chantal Akerman, donne le ton d'une carrière qui privilégie le cinéma d'auteur et les films de femmes. En 1985, Didier Haudepin offre à Lio son premier grand rôle dans Elsa, Elsa. Femme de Belmondo dans Itinéraire d'un enfant gâté de Lelouch, l'actrice est souvent au coeur de chassés-croisés amoureux (Après l'amour de Diane Kurys, Chambre à part).

Du sombre Sans un cri de Jeanne Labrune au saignant Carnages de Delphine Gleize, Lio interprète au cinéma des personnages qui sont à l'opposé de l'image de lolita que ses chansons ont forgée. En 1991, sa prestation face à Claude Brasseur dans Sale comme un ange, le polar trouble de Catherine Breillat, est particulièrement remarquée. On retrouve néanmoins la fantaisie de Lio dans des comédies chorales telles que Personne ne m'aime le premier long-métrage de Marion Vernoux, ou, en 2004, Mariages ! de Valérie Guignabodet. L'année suivante la voit partager l'affiche avec Laurent Lucas d'une réalisation de Thierry Jousse, Les Invisibles dans un film qui place la musique au centre du récit.

Elle s'impose au petit écran par son rôle de jurée à fleur de peau dans le télé-crochet de La Nouvelle Star et ses apparitions suivantes restent placées sous le signe de son ancienne carrière. Elle redevient ainsi chanteuse dans l'adaptation par Catherine Breillat d'Une vieille maîtresse (2007) avant d'interpréter l'un des principaux rôles dans la mini-série de Canal +, Rien dans les poches qui retrace 25 ans de vie et de nuits parisiennes.

Membre du jury du télé crochet "La Nouvelle Star" depuis 2008, elle fait un double retour sur les toiles en 2010, avec des rôles qui lui ouvrent des opportunités nouvelles: La Robe du soir l'expose comme professeure objet de fantasme et prise à son propre jeu de séductrice tandis qu'Un poison violent l'envoie se réconforter dans les bras du prêtre (Stefano Cassetti) après le départ de sa fille (Clara Augarde).

A joué dans