Joker

Affiche Joker
Réalisé par Todd Phillips
Titre original Joker
Pays de production U.S.A., Canada
Année 2019
Durée
Musique Hildur Guðnadóttir
Genre Drame
Distributeur Fox-Warner
Acteurs Joaquin Phoenix, Frances Conroy, Shea Whigham, Zazie Beetz, Robert De Niro, Brett Cullen
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 821
Bande annonce

Critique

Lion d’or à la Mostra de Venise
L’existence d’Arthur Fleck (Joaquin Phoenix) est peu enviable. Vivant dans un taudis avec sa vieille mère délirante, il souffre de troubles mentaux sérieux le conduisant à rire fréquemment, même lorsqu'il n'en a pas envie ou que ce n'est pas le bon moment.

Ce solitaire, qui désire être humoriste, travaille comme clown dans des hôpitaux et pour des campagnes publicitaires. Une agression dont il est victime l’amène à porter une arme. Un jour il perd son emploi en lâchant malencontreusement celle-ci lors d’une animation auprès de jeunes patients. Sur le chemin du retour, mais toujours grimé, il abat dans le métro trois traders ivres qui harcelaient une femme.

Cet homme sans existence prend alors conscience que ce fait divers change complétement la donne. Alors même que son identité est inconnue et que la police mène son enquête, un mouvement de contestation anti-riches naît spontanément et chaque manifestant se revendique de lui, cet anonyme, en revêtant un masque de clown. Arthur semble pourtant rester d’abord habité par son rêve de devenir un comique, au point de tenter sa chance dans un café-concert, mais c’est un bide en raison de son propre rire nerveux qu’il ne peut retenir. Contre toute attente, le voici invité en guest-star au fameux talk-show de Murray Franklin (Robert De Niro) qu’il adule. Ce soir-là, il se présentera sous le nom de Joker, alors qu’il a prémédité sa dernière partie.

Si ce film ne relatait que l’histoire d’un malheureux découvrant fort tard la vérité sur sa triste enfance, il ne retiendrait pas l’attention, mais le réalisateur Todd Phillips va plus loin. Cet individu invisible humilié a en effet déclenché sans préméditation un mouvement social, alors même qu'un acte d’une extrême violence en est à l’origine. Doit-on en conséquence considérer Arthur comme un héros qui a osé défier les dirigeants opulents qui méprisent les petits? Et que penser des émissions à grande audience qui amassent des fortunes avec le fait divers le plus sordide et le ratage le plus complet? Faut-il interpréter les funestes destins du présentateur vedette et du milliardaire condescendant Thomas Wayne, qui brigue la mairie et fut autrefois l’amant de la mère d’Arthur, comme le prix exigé pour un véritable changement de société, ou l’économique ne dicterait plus sa loi? Peut-être. Le mythe du vengeur masqué résiste encore, tandis que la violence déferle sur des individus qui, de fait, représentent plus qu’ils ne sont en réalité.

En conséquence, s’il est évident que Joaquin Phoenix, faisant appel tant à ses registres vocaux que corporels, alliant chorégraphie et gestes épileptiques, interprète ce rôle avec maestria jusqu’à véritablement incarner Arthur, ce dernier ne récolte toutefois aucune sympathie et suscite bien peu d’émotion. Seule demeure une infinie tristesse pour la solitude mortifère qui envahit celui qui s’interroge: «C’est moi ou juste le monde qui est fou?»

Pour Gotham City, analogue au New York des années 80, le réalisateur s’est sans aucun doute souvenu du Taxi Driver qui y rôdait. Serait-ce que Phillips comme hier Scorsese invite à s’interroger sur la gratuité de la violence? Est-elle légitime? Les images la rendent-elle artistique?... Le débat n’est pas nouveau, mais se voit relancé chaque fois qu’une œuvre, fût-elle du septième art, découpe au scalpel paroles, gestes, attitudes et souligne surdité et aveuglements susceptibles de conduire au pire dans une mise en scène remarquable et des décors très soignés. Heureusement, demain, Batman, déboulera et sortira bien d’autres cartes que celle du Joker maléfique.

Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 15
Sabrina Schwob 14
Kevin Pereira 15
Blaise Petitpierre 15
Alexandre Vouilloz 16
Georges Blanc 6
Noé Maggetti 15