Séduis-moi si tu peux !

Affiche Séduis-moi si tu peux !
Réalisé par Jonathan Levine
Titre original Long Shot
Pays de production U.S.A.
Année 2019
Durée
Musique Marco Beltrami, Miles Hankins
Genre Comédie
Distributeur Ascot-Elite
Acteurs Charlize Theron, Seth Rogen, Andy Serkis, Bob Odenkirk, O'Shea Jackson Jr., June Diane Raphael
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 815
Bande annonce

Critique

Charlotte Field (Charlize Theron), la secrétaire d’État des États-Unis, voit sa carrière prendre un tournant très prometteur lorsque l’actuel président (Bob Odenkirk) lui confie ne pas vouloir se représenter et souhaite soutenir la candidature de la jeune femme pour la prochaine présidence. Charlotte doit alors mettre sur pieds une campagne et trouver un rédacteur pour ses discours.

Lors d’un gala de charité, elle rencontre Fred Flarsky (Seth Rogen), un journaliste très engagé venant de quitter son poste, ou plutôt, elle le revoit après de longues années. En effet, ils se connaissent déjà, Charlotte ayant été la baby-sitter de Fred. Elle décide donc de l’engager, malgré (ou grâce à ?) son apparence négligée, son attitude de geek et son manque d’aptitude à faire des compromis.

Séduis-moi si tu peux! est une comédie qui ne restera pas dans les annales mais qui n’est pas non plus dénuée de qualités. Comme souvent dans ce genre de films, on n’échappe pas à quelques blagues potaches ou à caractère sexuel, mais elles ont le mérite de ne pas être trop nombreuses ici. Bien que certains clichés ne manquent pas à l’appel, à l’instar de la séquence de prise de drogue dans une boîte de nuit afin de «se lâcher», d’autres stéréotypes sont heureusement évités: les différences entre Charlotte et Fred ne sont en effet pas constamment stigmatisées. Chacun est présenté comme ayant ses qualités et ses défauts et chacun amène quelque chose à l’autre, il ne s’agit pas ici de suivre l’arc narratif du «elle est trop bien pour lui», du loser essayant désespérément de gagner les faveurs de la reine du bal (contrairement à ce que le titre français sous-entend).

Le film aborde des thématiques importantes actuelles comme l’écologie (Charlotte, œuvrant pour l’environnement depuis son enfance, veut faire signer un accord à cent pays pour sauver la planète), le féminisme (il est difficile d’être une femme en politique), ou encore la véritable présidence des États-Unis (impossible de ne pas penser à Donald Trump devant le personnage d’un président, ancien acteur de télévision, souhaitant quitter sa fonction pour se tourner vers le cinéma), ce qui lui octroie une petite dimension militante toutefois surpassée par le côté humoristique.

De par ses références à la pop culture et sa nostalgie latente, cette réalisation s’adresse à la fois à un public plus âgé (qui se reconnaîtra dans les clins d’œil à Beverly Hills et au groupe Boyz II Men) et plus jeune (qui appréciera quant à lui les références à Game Of Thrones et Captain America). Malgré un traitement quelque peu différent des comédies américaines habituelles, celle-ci se construit tout de même autour d’un dilemme répandu: la protagoniste, en l’occurrence Charlotte, va-t-elle suivre son cœur et accomplir ce en quoi elle croit vraiment ou se laisser convaincre à employer des moyens douteux pour arriver à ses fins et ainsi se renier? Au final, Séduis-moi si tu peux! se révèle donc plus intéressant que ce que laisse présager (encore une fois) son titre francophone ou les préjugés sur son genre.


Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 12