Amanda

Affiche Amanda
Réalisé par Mikhaël Hers
Titre original Amanda
Pays de production France
Année 2018
Durée
Musique Anton Sanko
Genre Drame
Distributeur JMH Distributions SA
Acteurs Marianne Basler, Vincent Lacoste, Jonathan Cohen, Stacy Martin, Isaure Multrier, Ophelia Kolb
Age légal 10 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 801
Bande annonce

Critique

David (Vincent Lacoste), est un jeune homme de 24 ans qui vit à Paris de petits boulots, sans manifester d’autre désir que celui de vivre tranquillement au jour le jour. Jusqu’à ce que le ciel lui tombe sur la tête.

Sa sœur est tuée dans un attentat terroriste auquel lui-même n’a échappé que par miracle, grâce à un train arrivé en retard. Elle laisse derrière elle une fille de 7 ans, Amanda, désormais orpheline: David n’a d’autre choix que celui de la prendre en charge.

Aux manettes de ce drame sentimental pudique et réussi, Mikhaël Hers prend son temps dans la première partie pour installer un climat d’insouciance et de légèreté avant d’envoyer, telle une gigantesque claque, le retournement de situation qui fait démarrer le récit principal. Amanda commence par analyser les conséquences du terrorisme non pas du point de vue d’une nation mais de l’humain, et montre le long processus de reconstruction, les différentes manières qu’ont tous les protagonistes d’appréhender l’inimaginable. David s’occupe de sa nièce qui a besoin de sa présence et aussi de sa petite amie (Stacy Martin), blessée dans l’attentat et qui, elle, ressent au contraire le besoin d’être seule. David sera également confronté à des scènes tristement banales, ou tristement saugrenues, comme les rues désertes de Paris en pleine journée ou les obstacles administratifs lorsqu’il décidera d’adopter Amanda. Les conséquences psychologiques qu’ont connues tant de victimes du terrorisme sont évoquées par petites touches, à travers notamment un simple pétard qui explose dans la rue.

Mais ce film, malgré son sujet, reste tendre, délicat, parfois gai, jamais revanchard ni trop déprimant. Il fait surtout l’apologie du courage et de l’espoir, et c’est une jolie surprise. La fillette choisie pour jouer Amanda est magnifique, Greta Scacchi fait une apparition surprise toute en délicatesse. Quant à Vincent Lacoste, dont l’éternelle attitude de grande perche molle et dégingandée avait fini par devenir lassante, il est très convaincant dans son premier vrai rôle dramatique avec ce film qui, de plus, relève la qualité moyenne de sa filmographie.


Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 15
Georges Blanc 15