Nouveau stagiaire (Le)

Affiche Nouveau stagiaire (Le)
Réalisé par Nancy Meyers
Titre original The Intern
Pays de production U.S.A.
Année 2015
Durée
Musique Theodore Shapiro
Genre Comédie
Distributeur foxwarner
Acteurs Rene Russo, Anne Hathaway, Ki Hong Lee, Adam Devine, Anders Holm
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 732
Bande annonce

Critique

D’un côté, Ben (Robert DeNiro), un septuagénaire veuf, bon et enthousiaste, qui trouve le temps de la retraite un peu long. De l’autre, la jeune Jules Ostin (Anne Hathaway), créatrice et directrice d’une entreprise prospère de vente sur internet, beaucoup plus souvent mariée à son travail qu’au père de sa fille. Pour s’occuper et rencontrer du monde, Ben se fait engager comme stagiaire dans l’entreprise de Jules, et deviendra son assistant personnel. Par sa bonté et son efficacité, il se rendra vite indispensable à la directrice stressée, autant comme collaborateur que comme meilleur ami.

Une excellente idée de départ, qui tient bien ses promesses pendant un bon moment. Les efforts de Ben pour apprivoiser le langage informatique, par exemple, sont très drôles pour aborder cette histoire bien jolie, dans le meilleur sens du terme. L’observation et l’émotion sont sous-jacentes et efficaces. Ben, apportant un peu de chaleur et de calme dans un monde du travail qui ne ressemble plus à ce qu’il a connu dans le passé, réussit à faire passer son style oldschool pour un art de vivre, ce qui fera beaucoup de bien à Jules, même si elle ne veut pas en entendre parler au début. DeNiro finalement ressemble beaucoup à son personnage : un homme serein qui n’a plus rien à prouver et cherche à profiter de ses bonheurs simples. Il est d’ailleurs exceptionnel dans ce rôle.

Malheureusement, il y a la dernière partie, bien trop longue, dans laquelle la réalisatrice chausse ses gros sabots. Emotion exagérée cherchant à tout prix à tirer les larmes, à grands renforts de musique sirupeuse et d’effets dramatiques. Nancy Meyers est une grande spécialiste des violons, faisant malheureusement basculer le film de la tendresse à la guimauve. On aimerait bien lui demander pourquoi elle a voulu faire un film de deux heures avec un film d’une heure et demie.

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 13
Georges Blanc 11
Anne-Béatrice Schwab 13