Serena

Affiche Serena
Réalisé par Susanne Bier
Pays de production U.S.A.
Année 2014
Durée
Musique Johan Söderqvist
Genre Drame
Distributeur inconnu
Acteurs David Dencik, Rhys Ifans, Toby Jones, Bradley Cooper, Jennifer Lawrence
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 712
Bande annonce

Critique

En ouverture, un panorama grandiose des Great Smoky Mountains, vaste étendue montagneuse et boisée s'étendant sur la Caroline du Nord et le Tennessee. En pleine Grande Dépression, George Pemberton (Bradley Cooper) dirige une grande exploitation de bois de construction, son rêve étant de mettre en valeur ses immenses forêts d'acajou au Brésil (qu'il a dû fournir en garantie à la banque en vue d'obtenir des crédits lui permettant de développer son entreprise). Monarque régnant sans partage sur le village qu'il a construit pour loger ses employés, il a fait un enfant à la serveuse du saloon, ce qui ne l'empêche pas de s'éprendre passionnément de Serena (Jennifer Lawrence, vedette de Hunger Games), unique survivante d'une riche famille ayant péri dans un incendie. Ils se marient, et la jeune femme seconde efficacement son mari, s'imposant aux rudes bûcherons. Mais peu à peu le bonheur du couple se déglingue: Serena fait une fausse couche qui marque la fin de son espoir d'être mère; George quant à lui tente de récupérer son fils illégitime. Sur fond de magouilles financières et de coups tordus, le western (ou plutôt eastern) mélodrame connaît une fin fumante.
Au-delà d'un drame romantique forestier aux décors naturels somptueux, on peut découvrir une des premières prises de conscience écologique des Etats-Unis: si George Pemberton doit batailler pour obtenir des crédits, il se heurte à la volonté de citoyens refusant le pillage des ressources naturelles locales. C'est d'ailleurs en 1934, quelques années plus tard, que les Smoky Mountains ont été déclarées parc national. Cela dit, Susan Bier, qui nous avait habitués à des drames plus intimistes, semble ici être un peu dépassée par des moyens plus amples et par un plateau prestigieux.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 12