Des hommes sans loi

Affiche Des hommes sans loi
Réalisé par John Hillcoat
Pays de production U.S.A.
Année 2012
Durée
Musique Nick Cave, Warren Ellis
Genre Drame, Action, Western
Distributeur elitefilms
Acteurs Guy Pearce, Tom Hardy, Shia LaBeouf, Jessica Chastain, Jason Clarke
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 659
Bande annonce

Critique

Inspiré des faits d’armes (!) d’une famille de paysans du comté de Franklin («le plus humide du monde»), en Virginie, voici une sorte de western moderne où les bons sont des bouilleurs de cru clandestins et les méchants les représentants de la loi... Années 30, les Etasuniens tirent la langue sous la prohibition. Sous l’œil patelin du shérif local, qui ferme les yeux moyennant quelques pots de... gnôle, deux frères - l’aîné est un sacré dur à cuire, le deuxième est alcoolisé en permanence - distillent en fraude tout et n’importe quoi, tandis que leur cadet, blanc-bec épris de la fille rebelle d’un pasteur rigoriste, rêve de participer à la juteuse affaire familiale et d’en faire une entreprise d’envergure.

John Hillcoat (LA ROUTE) conte une histoire pleine de bruit et de fureur, où la violence se déchaîne et où sang et testostérone coulent à flots, suite à l’arrivée d’un agent spécial de Chicago. Celui-ci est un psychopathe gominé ne reculant devant rien pour faire régner la (sa) loi, allant jusqu’à débaucher les hommes de main d’un caïd de la contrebande d’alcool. Certes, le film est bien fait, il y a des paysages somptueux, la reconstitution est très soignée et le divertissement est assuré, mais si réquisitoire il devait y avoir contre les effets pervers de la prohibition, il est plombé par la complaisance excessive pour l’ultraviolence.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 15
Anne-Béatrice Schwab 16