Midway

Affiche Midway
Réalisé par Roland Emmerich
Titre original Midway
Pays de production U.S.A.
Année 2019
Durée
Musique Harald Kloser, Thomas Wanker
Genre Action, Historique, Guerre
Distributeur Ascot Elite
Acteurs Aaron Eckhart, Woody Harrelson, Mandy Moore, Patrick Wilson, Luke Evans, Ed Skrein
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 823
Bande annonce

Critique

Ça tire dans la moitié des coins, ça explose dans la moitié des autres. Le dernier film de guerre du réalisateur d’Independence Day (1996), Le Jour d’après (2004) ou encore White House Down (2013) ravira les passionné(e)s d’escarmouches musclées sur ton de stéréotypes sexistes.

Il y a tant à dire sur ce genre de film, et à la fois si peu. D'abord les personnages: l’homme à la guerre, la femme à la maison, sur fond d’après Pearl Harbor, dans les îles du Pacifique. Mais aussi la petite fille du personnage principal: c'est à travers ses yeux ronds, naïfs et effrayés que l'on découvre le premier assaut militaire. Le commandant Layton, sur les épaules duquel repose le succès entier de la bataille grâce à ses capacités à décrypter des messages, alors que presque personne ne l’écoute quand il trouve quelque chose; ou encore le jeune soldat tétanisé à l’idée de monter dans un avion de chasse et de jouer sa vie pour sa patrie, mais qui va bien devoir se forcer à le faire, parce qu’il ne faudrait quand même pas être sensible; sans parler d'Anne Best (Mandy Moore), la femme patiente, sexy, impliquée juste ce qu’il faut dans les affaires militaires pour paraître intelligente sans toutefois être casse-pied.

Mais, sous couvert du fameux «cette histoire est basée sur des faits réels», il semble que ce genre de récit ait un potentiel d’intérêt élevé. Cette volonté de réalisme empreint le film dans son entier, et l’avalanche de noms de personnalités militaires - qu’ils soient américains ou japonais - fait souvent perdre le fil. Je peine encore et toujours à comprendre les motivations pour le financement de ce genre de film de guerre. Certes, il en faut pour tous les goûts, mais est-il encore et toujours nécessaire de refourguer à coups de truelle les mêmes clichés sempiternels? N’y a-t-il pas d’autres histoires à raconter que celle de ces bonhommes plus ou moins matures et costauds qui font joujou avec des avions de chasse au péril de leur fierté et qui se ragaillardissent à coups de tapes dans le dos censées démontrer une forme de virilité on ne peut plus toxique?

Ce qui est bien, c’est qu’il reste encore une quantité de batailles et d’opérations commandos sur lesquelles des films peuvent être réalisés. Spoiler alerte : il est également possible de faire des remakes de films déjà faits sur la même bataille - une version de Midway était déjà sortie en 1976 par Jack Smight. Que diable, voici un filon éternel! Mais ce qui serait peut-être plus intéressant, ou au moins original, serait d’aborder les questions liées aux luttes armées d’un autre point de vue. Rien qu’une fois, une toute petite remise en question des figures guerrières de la masculinité… une toute petite… non?

Camille Mottier

Appréciations

Nom Notes
Camille Mottier 5