Celle que vous croyez

Affiche Celle que vous croyez
Réalisé par Safy Nebbou
Titre original Celle que vous croyez
Pays de production France
Année 2018
Durée
Musique Ibrahim Maalouf
Genre Drame
Distributeur Agora
Acteurs Nicole Garcia, Juliette Binoche, Guillaume Gouix, François Civil, Marie-Ange Casta, Jules Houplain
Age légal 12 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 807
Bande annonce

Critique

«Les réseaux sociaux (…), c’est à la fois le naufrage et le radeau.»

Adapté de l’ouvrage éponyme de Camille Laurens, ce film offre une image très pessimiste des réseaux sociaux, à savoir la perversité que peuvent engendrer des relations faussées et illusoires.

En effet, le cinéaste raconte les liaisons dangereuses d’une presque quinquagénaire, Claire (Juliette Binoche), dévastée par un divorce et la tromperie de son mari, qui s’invente un personnage et une jeunesse virtuels. Humiliée par Ludo, son amant volage de vingt ans son cadet, Claire crée un faux profil sur Facebook dans le but de le surveiller et de se rapprocher de lui: elle emprunte l'image d’une beauté de 24 ans, Clara, célibataire et sexy et sous cette fausse identité, elle débute une correspondance avec Alex (François Civil), le meilleur ami de Ludo. Commence alors une idylle virtuelle, basée sur un mensonge. Claire devient complètement accro à ce flirt à distance, au point de négliger son fils et sa carrière de professeur. La situation va se compliquer le jour où Alex, amoureux fou de l’image de Clara, désire rencontrer cette dernière…

Présenté au dernier Festival de Berlin, ce long métrage repose sur les épaules d’une Juliette Binoche magnifique, qui joue ce personnage vieillissant, en plein doute émotionnel, refusant d’accepter le fait que le pouvoir de séduction se fane au rythme des rides qui apparaissent. Ce récit soulève de nombreuses questions sur les dangers de ce mode de communication où la frontière entre le réel et l’imaginaire s’efface, permettant d’oublier son quotidien pour s’inventer un monde artificiel, celui dans lequel on aimerait vivre. Cette communauté virtuelle provoque paradoxalement une solitude perverse et grandissante. Malgré un nombre d’amis artificiels racontant leur intimité en oubliant souvent toute pudeur, les internautes sont seuls face à leur écran. Safy Nebbou dresse le portrait d’une société inquiétante dans laquelle la manipulation et la tromperie peuvent provoquer de vraies tragédies.


Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 14
Georges Blanc 15
Sabrina Schwob 14