La Finale

Affiche La Finale
Réalisé par Robin Sykes
Titre original La Finale
Pays de production France
Année 2018
Durée
Musique Etienne Forget
Genre Comédie
Distributeur JMH Distributions SA
Acteurs Thierry Lhermitte, Lyes Salem, Rayane Bensetti, Émilie Caen, Cassiopée Mayance, Stanislas Stanic
Age légal 6 ans
Age suggéré 8 ans
N° cinéfeuilles 788
Bande annonce

Critique

Ce ne sont pas les qualités évidentes du film qui provoquent un grand choc. C’est le fait de voir Thierry Lhermitte, dont la fringance semblait résister inlassablement aux années, être parfaitement crédible dans le rôle d’un grand-père atteint d’Alzheimer. Et là on se dit que oui, le temps a passé, décidément on a vieilli!

La Finale nous narre une virée pleine de rebondissements: celle d’un jeune homme qui doit traverser le pays pour participer à la rencontre sportive de ses rêves et dont les circonstances le contraignent à emmener avec lui son grand-père qui perd la boule. Le film débute par une scène très maligne et lourde de sens, et s’achève par une scène mélangeant le sourire et la nostalgie. Entre les deux, cette première réalisation du cinéaste Robin Sykes est une très jolie ode à la vie, proposant des instants d’une grande drôlerie. Lors des séquences plus graves, le cinéaste réussit à éviter plusieurs pièges comme celui du sentimentalisme, du voyeurisme ou de la caricature de la maladie. Cela donne un film qui est avant tout une comédie mais qui, grâce à la délicatesse de l’écriture et l’enthousiasme des acteurs, propose des moments à l’émotion très sincère.

Thierry Lhermitte et Rayane Bensetti (sorte de Kev Adams mais avec du talent!) jouent ensemble avec un plaisir contagieux et se renvoient parfaitement la balle.

Quelques petites longueurs sont peut-être à relever dans la partie road movie, mais la durée du film suffisamment courte ainsi que de belles touches d’émotion parsemées font que l’on n’en souffre pas. La Finale est un joli exemple d’une comédie à la française simple et parfois infiniment drôle, apparemment sans prétention mais par moments très touchante. Un mélange réussi qui valut au film, lors du Festival de l’Alpe d’Huez, le Grand Prix, et à Thierry Lhermitte le Prix d’interprétation masculine.


Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 15