Têtes de l'emploi (Les)

Réalisé par Alexandre Charlot, Franck Magnier
Pays de production France
Année 2016
Durée
Musique Alexandre Azaria
Genre Comédie
Distributeur jmhdistributions
Acteurs Elsa Zylberstein, Franck Dubosc, François-Xavier Demaison, Nicolas Vaude, Elsa Lepoivre
Age légal 10 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 757
Bande annonce (Allociné)

Critique

Après un très médiocre Boule et Bill (2013), ce nouveau film du tandem Charlot et Magnier n'était guère engageant, surtout en retrouvant à sa tête Franck Dubosc qui, il faut bien le dire, n'a jamais brillé par sa subtilité. Comme quoi les préjugés parfois sont trompeurs. En effet, même si ce long métrage n'est pas un chef d'oeuvre, il offre tout de même un sympathique moment : plus proche de la satire sociale que de la comédie, ce récit ironise sur le fonctionnement illogique du monde du travail en France ou plutôt sur la triste réalité du chômage.

Stéphane (Franck Dubosc), Cathy (Elsa Zylberstein) et François (François-Xavier Demaison)  sont des employés modèles de « l'Agence Pour l'Emploi ». Leur tâche consiste à trouver des solutions pour les personnes inoccupées et désespérées. Leur efficacité provoque la fermeture du bureau, fautes de candidats. Afin de sauver leur poste, les trois collègues imaginent un plan douteux: créer à nouveau du chômage afin de retrouver des désoeuvrés en quête d'un emploi.

"On ne peut pas aborder un sujet douloureux comme le chômage et toute la détresse qu’il provoque sans être sûr de deux choses : il faut faire rire et il faut humaniser les protagonistes de l’histoire. Mais la difficulté est de ne pas transformer le film en simple véhicule à blagues ou à gags... » explique Franck Magnier. Si l'idée est bonne, le problème se situe au niveau de l'équilibre entre la farce et la réalité que les réalisateurs ne parviennent pas à trouver : en effet, le film n'est pas vraiment drôle (même si parfois on sourit) et il est trop superficiel pour réellement émouvoir. Mais on en ressort satisfait et agréablement surpris, sans avoir l'impression d'avoir perdu son temps.

Nadia Roch

Appréciations

Nom Notes
Nadia Roch 10
Georges Blanc 10