Straight Outta Compton

Affiche Straight Outta Compton
Réalisé par Gary Gray
Titre original Straight Outta Compton
Pays de production U.S.A.
Année 2015
Durée
Musique Joseph Trapanese
Genre Biopic, Drame, Musical
Distributeur universal
Acteurs O'Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell, Neil Brown Jr., Aldis Hodge
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 730
Bande annonce

Critique

Deux pistes pour entrer dans Straight Outta Compton. D’abord celled’un biopic musical, du groupe «gangsta rap» N.W.A (Nigass WitAttitudes), et ensuite celle d’un tableau social d’une ville américaine en proie, dans les années 90, à de graves troubles sociaux (morts violentes de Noirs lors d’interventions policières, émeutes à la suite de l’acquittement de plusieurs représentants de l’ordre – 50morts et 2000 blessés). Les chanteurs rebelles de N.A.W. s’en prennent avec colère aux responsables politiques de leur cité, dénonçant les conditions de vie des « suburbs » (comme Compton). Des documents tirés d’archives accompagnent plusieurs séquences du film.

L’histoire du Groupe N.W.A., créé en 1987, est tumultueuse.  Ses membres fondateurs - le DJ Yella (Neil Brown Jr.), Dr.Dre (CoreyHawkins), et Eazy-E (Jason Mitchell), bientôt rejoints par Ice Cube (O’Shea Jackson Jr.), MC Ren (Aldis Hodge) et Arabian Prince (Brandon LaFourche) - sont jeunes et dénoncent la réalité de leur quartier (gangs, violences, drogue). Ils sortent rapidement un album à succès,mais des tensions internes vont pourtant se manifester assez vite: Ice Cube et Dr Dre quittent alors le groupe pour faire carrière chacun de son côté, laissant Easy-E seul aux commandes. Ce dernier maintiendra N.W.A. en survie et répondra à chacune des insultes de ses anciens camarades, distillées dans leurs morceaux respectifs. Easy-E mourra du sida à l’âge de 31 ans, en 1995, après s’être réconcilié avec les deux autres rappeurs.

Le cinéaste Gary Gray a pu compter sur la collaboration étroite de plusieurs chanteurs du groupe (Cube, Dre, Yella, Ren et la veuve deEasy-E) qui renforcent ainsi l’objectivité du récit. Les événements relatés s’enchaînent parfaitement, le rythme et la tension s’installent immédiatement et persistent jusqu’aux dernières images (2h30 plus tard, c’est malgré tout un peu long, ou alors il faut être un véritable adepte du rap !). Le jeu de tous les acteurs est
excellent, tous paraissent authentiques, comme fortement liés par unesorte d’esprit de famille et de fraternité.Un récit bien mené, un film intéressant, qui se veut sérieux, et qui sait aussi recourir à un humour bien dosé.

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 12