Dragons 3D

Affiche Dragons 3D
Réalisé par Dean DeBlois, Chris Sanders
Pays de production U.S.A.
Année 2010
Durée
Musique John Powell
Genre Animation
Distributeur universal
Acteurs Gerard Butler, Jonah Hill, Christopher Mintz-Plasse, Jay Baruchel, America Ferrera
Age suggéré 7 ans
N° cinéfeuilles 611
Bande annonce

Critique

Le village de Beurk fait un peu penser au village d’irréductibles Gaulois bien connu, sauf qu’il est situé plus au nord, parmi de sourcilleuses roches basaltiques, qu’il est peuplé par un clan de Vikings dont le chef, Stoïk, rappelle l’ineffable Barberousse et que l’ennemi héréditaire n’est pas représenté par les Romains mais par des dragons venant régulièrement incendier et piller, enlevant des moutons dans leurs serres.

Harold (Hiccup, «Hoquet» dans la V. O.), fils du chef, est moins belliqueux que ses camarades et le reste de la tribu. Apprenti chez le forgeron grand expert antidragons Gueulfor, le jeune homme a mis au point une arme secrète destinée à abattre une Furie Nocturne, monstre invisible parce qu’il est noir et vole de nuit. Il réussit dans son projet mais soigne le petit dragon en remplaçant une de ses rémiges par une prothèse de sa fabrication, et l’apprivoise. Sa vision du monde et celle des siens vont être bouleversées par cette affection «contre nature».

On retrouve, mais un peu émoussée, la verve des auteurs des Shrek et de Madagascar. La mise en train est un peu laborieuse et bavarde puis, heureusement, les gags visuels l’emportent. Le recours à la 3D est mesuré et, mis à part quelques effets spectaculaires, donne une profondeur bienvenue à des décors magnifiques. Les dragons sont terribles à souhait, certains marrants; les dessins les représentant dans le générique de fin font penser à la plume drolatique de Ronald Searle. Un spectacle sympa pour petits et grands, à déguster entre lapins en chocolat et œufs de Pâques....

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 14