Pas si simple

Affiche Pas si simple
Réalisé par Nancy Meyers
Pays de production U.S.A.
Année 2009
Durée
Musique Heitor Pereira, Hans Zimmer
Genre Romance, Comédie
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Steve Martin, Alec Baldwin, Max Records, Hunter Parrish, Zoe Kazan
N° cinéfeuilles 605
Bande annonce

Critique

Productrice, scénariste, réalisatrice de IT’S COMPLICATED, Nancy Meyers ne s’est pas compliqué la vie. Tous ses précédents films sont des comédies romantiques grand public et son dernier opus relève de la même veine, ne prend aucun risque et n’égratigne personne. L’establishment se porte bien.

Villa cossue que l’on va agrandir, champagne, cartes de crédit, atmosphère raffinée… C’est si simple, la vie. Jane (Meryl Streep) a trois enfants quasi adultes, un salon de thé très prospère et des relations cordiales avec son «ex», Jake (Alec Baldwin), dont elle est divorcée depuis dix ans. La situation se complique le jour où tous deux se retrouvent lors de la remise d’un diplôme d’études à leur fils. Un déjeuner en tête-à-tête, quelques verres de bon vin… vous imaginez la suite: les deux «ex» deviendront amants.

Le chroniqueur vous fait grâce des états d’âme de chacun, des sentiments de culpabilité de l’une (et pas de l’autre), des allers et retours sentimentaux et des difficultés à gérer cette liaison. Les enfants, de leur côté, s’étonnent, cela d’autant plus que surgit un troisième larron, Adam (Steve Martin) - l’architecte chargé des transformations de la villa -, qui est loin d’être insensible au charme de Jane.

L’ennui, dans cette comédie de quinquas divorcés et en crise, c’est que le comique fait long feu, malgré les efforts pathétiques des acteurs tentant de sauver le navire: regards appuyés des uns, répliques téléphonées (au propre et au figuré) des autres, les comédiens rient beaucoup, mais le spectateur peu, n’ayant à se mettre sous la dent qu’une ou deux scènes où le comique de situation sauve la mise. Tout est prévisible dans l’intrigue, et les derniers plans du film abandonneront les héros dans le même état d’instabilité et d’insatisfaction où on les avait trouvés.

PAS SI SIMPLE est une comédie lisse, où des personnages de peu d’intérêt, souvent immatures, retombent dans leurs propres travers. Un long film sans surprise, qui n’en finit pas de ne pas finir et met la patience du spectateur à rude épreuve. Alec Baldwin et Steve Martin remplissent leurs contrats, Meryl Streep en fait des tonnes, et tous les personnages semblent issus d’un petit monde vide et ennuyeux où l’on passe beaucoup de temps à papoter en avalant des gâteaux et des pâtisseries. Le spectateur, lui, restera sur sa faim.

Antoine Rochat