Panic Room

Affiche Panic Room
Réalisé par David Fincher
Pays de production U.S.A.
Année 2002
Durée
Musique Howard Shore
Genre Thriller
Distributeur Columbia TriStar Films
Acteurs Jared Leto, Forest Whitaker, Jodie Foster, Kristen Stewart, Dwight Yoakam
N° cinéfeuilles 435
Bande annonce

Critique

"Si Meg Altman (Judie Foster) et sa fille Sarah (Kristen Stewart) avaient choisi tout bonnement d'emménager dans un deux pièces-cuisine plutôt que dans l'immense et luxueuse demeure new-yorkaise d'un millionnaire récemment décédé, rien de tout cela ne serait arrivé...

Leur première nuit sera agitée: trois hommes forcent en effet les portes de leur nouvel appartement, bien décidés à retrouver et à dérober la fortune que ledit millionnaire aurait cachée dans la ""panic room"", une salle secrète et fortifiée où l'on peut se réfugier, faite de quatre murs de béton épais, véritable bunker équipé de caméras de surveillance qui permettent de voir tout ce qui se passe dans le reste de la maison.

Au Moyen Âge, on pouvait se retrancher au plus haut des donjons. Au XXe siècle, on a inventé les abris souterrains anti-atomiques. Au début du XXle, la ""panic room"" n'a plus rien d'imaginaire puisqu'aux Etats-Unis, dit-on, des gens fortunés n'hésitent pas à se faire construire de telles chambres fortes très sophistiquées, poussés qu'ils sont par une forme de paranoïa ou la peur du kidnapping ou du terrorisme. Cela précisé, le scénario de PANIC ROOM ne ménage vraiment qu'un suspense poussif. Il n'y a aucun mystère, aucune place pour la surprise: nous voilà tous coincés dans un local minuscule, avec deux victimes innocentes et naïves dont on imagine bien qu'elles finiront par se tirer d'affaire. Le face-à-face avec les trois représentants de la pègre fera long feu et deux d'entre eux - il y a tout de même une morale! - y laisseront leur peau. Et l'on pressent aussi que le troisième larron, Burnham, un peu plus sensible que les autres, n'y laissera pas la sienne, lui: comment concevoir en effet de réserver ce triste sort à un acteur aussi sympathique que Forest Whitaker?

David Fincher est peut-être un bon faiseur de films. Il avait en tout cas mieux réussi avec SEVEN, il y a quelques années. Devant le gâchis de ce dernier film on en vient à se demander si le succès passé de SEVEN ne serait pas à porter au compte de son scénariste ou de son monteur... Avec PANIC ROOM, la cible est complètement manquée. Le spectateur ne connaît pas le moindre frisson de panique, et éprouve très vite un ennui profond."

Antoine Rochat