Escape Game

Affiche Escape Game
Réalisé par Adam Robitel
Titre original Escape Room
Pays de production U.S.A., Afrique du Sud
Année 2019
Durée
Musique Brian Tyler, John Carey
Genre Thriller
Distributeur Sony Pictures
Acteurs Logan Miller, Taylor Russell McKenzie, Deborah Ann Woll, Jay Ellis, Tyler Labine, Nik Dodani
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 807
Bande annonce

Critique

Après avoir reçu une boîte casse-tête les invitant à participer à un escape game «très immersif» dont la récompense est de 10’000 dollars s’ils arrivent à s’échapper, six individus se retrouvent coincés dans un jeu mortel, qui semble s’inspirer de leur passé et de leurs traumatismes. Arriveront-ils à surmonter ces derniers et à déjouer les pièges tendus par les concepteurs des pièces, au péril de leur vie? Combien en sortiront indemnes?

La première séquence laisse croire qu’Escape Game fonctionne comme un Saw 2 et présentera son lot de gore et de corps meurtris. Ce n’est finalement pas du tout le cas, ce qui ravira les uns et décevra les autres. Les premiers deux tiers du film sont réussis, les situations sont stressantes (surtout si on a déjà pris part à un escape game), les énigmes bien pensées, et on a envie de savoir pourquoi les personnages ont été choisis (car on se doute bien qu’il y a une raison derrière tout cela), ce qu’ils ont en commun, éléments qui sont dévoilés au spectateur par bribes. Cette envie naît malgré des caractères presque détestables et clichés que les protagonistes affichent au début de l’histoire (défaut que l’on retrouve souvent dans les films d’horreur pour adolescents, qui paraissent être le public cible ici).

Heureusement, leur développement les rendra pour la plupart plus attachants, tandis que, de son côté, l’arc narratif se détériore et devient paresseux. Dès le moment où le secret qui lie les individus est révélé, l’histoire perd de son intérêt. Le concept du film, qui aurait pu être mieux exploité, est donc bâclé dans le dernier tiers, mais le pire reste la fin, qui se moque éperdument du spectateur. On comprend que les scénaristes ont déjà tablé sur le succès du métrage au box-office et suggèrent (ou plutôt imposent) une suite, mais pour cela, il faudrait déjà veiller à la qualité de l’original. Le film commence donc bien mais prend une tournure décevante. Néanmoins, après l’avoir visionné, on réfléchira peut-être à deux fois avant d’accepter de se lancer dans un escape game...


Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 9