Halloween

Affiche Halloween
Réalisé par David Gordon Green
Titre original Halloween
Pays de production U.S.A.
Année 2018
Durée
Musique John Carpenter, Cody Carpenter, Daniel A. Davies
Genre Epouvante-horreur, Thriller
Distributeur Universal Pictures Intern.
Acteurs Judy Greer, Jamie Lee Curtis, Haluk Bilginer, Andi Matichak, James Jude Courtney, Nick Castle
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 800
Bande annonce

Critique

Quarante ans après son film culte Halloween : La nuit des masques, John Carpenter est de retour en tant que producteur et compositeur pour un nouvel opus de la série, confiant la réalisation d’Halloween à David Gordon Green, cinéaste américain quelque peu méconnu sur le territoire suisse. Fait marquant de ce nouvel épisode, Green a décidé de faire fi des autres films de la série pour inscrire son récit dans la droite lignée de celui de Carpenter. À l’occasion des quarante ans de la nuit des massacres perpétrés par Michael Myers, une équipe de télévision britannique se rend aux Etats-Unis pour réaliser un reportage. L’enquête prend une tournure macabre en raison de l’évasion de Michael qui n’aura d’autre but que d’assassiner Laurie Strode (Jamie Lee Curtis), seule survivante du dernier massacre.

D’une facture classique, le film déroule un scénario sans surprise où l’action se fait reine en dépit de la psychologie des personnages. Cette faiblesse se ressent notamment dans le rôle du psychiatre dont la fascination pour son patient aurait mérité d’être approfondie afin que le récit gagne en complexité. Au contraire, le trait de caractère du médecin n’intéresse le film que dans la mesure où il est garant de la régénération de la violence. Il en va de même pour Laurie Strode, dépeinte en paranoïaque armée jusqu’aux dents, annonçant ainsi la décharge d’hémoglobine attendue par le spectateur. Quant aux scènes d’actions, elles sont efficaces sans parvenir pour autant à insuffler le sentiment d’effroi promis par le genre horrifique.

En fin de compte, Halloween – sans se montrer déplaisant – manque cruellement d’originalité et risque sans doute de décevoir les fans de la première heure malgré le vacarme médiatique que suscite sa sortie.


Appréciations

Nom Notes
10