Profil

My Lady

Affiche My Lady
Réalisé par Richard Eyre
Titre original The Children Act
Pays de production Grande-Bretagne
Année 2017
Durée
Musique Stephen Warbeck
Genre Drame, Judiciaire
Distributeur Elite
Acteurs Stanley Tucci, Ben Chaplin, Emma Thompson, Fionn Whitehead, Jason Watkins, Rosie Cavaliero
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 795
Bande annonce

Critique

Fiona Maye (Emma Thompson) est une juge de la Haute Cour renommée. Mais cela ne va pas sans sacrifice: son implication dans son travail met en péril son mariage. Alors que son époux, Jack (Stanley Tucci), la menace de débuter une aventure avec une collègue, Fiona se voit assigner un cas qui demande à nouveau toute son attention.

Un jeune homme de 17 ans, Adam Henry (Fionn Whitehead), atteint de leucémie, doit recevoir une transfusion sanguine qui augmenterait drastiquement ses chances de survie. Cependant, sa famille fait partie des témoins de Jéhovah, dont la croyance interdit tout mélange de sang, car c’est selon eux là que réside l’âme. Les Henry, Adam le premier, s’opposent donc à cette transfusion salvatrice. Adam n’étant pas majeur, la décision revient à la juge de donner raison à l’hôpital, désirant à tout prix sauver la vie du jeune homme, ou aux parents, déchirés par la perspective de voir mourir leur fils mais souhaitant rester fidèles à leur foi. Fiona, déboussolée par ses problèmes conjugaux et ne sachant pas comment trancher, décide de rencontrer l’adolescent.

 Comme à son habitude, Ian McEwan, qui signe ici le scénario adapté de son roman, ne ménage pas les sentiments du spectateur. Servie par des acteurs dont le talent n’est plus à prouver (Emma Thompson, Stanley Tucci) ou que l’on découvre (Fionn Whitehead), cette histoire bouleversante nous immerge dans le quotidien d’une juge et nous montre combien ses affaires, psychologiquement et émotionnellement lourdes, sont délicates à traiter, ainsi que les cas de conscience qu’elles peuvent entraîner. Peut-on forcer quelqu’un à vivre, qui plus est si les moyens utilisés entrent en contradiction avec ses convictions profondes? D’autant plus que le choix de recevoir une transfusion sanguine bannirait la famille Henry de leur communauté religieuse: Adam vivrait, oui, mais sans le soutien de ses amis.

Sa rencontre avec Fiona va toutefois déclencher en lui des sentiments insoupçonnés et une passion pour la poésie. La vie des deux individus sera changée, même pour une courte période, grâce à un échange de point de vue: Adam découvrira que le monde ne se résume pas à la religion et Fiona se reconnectera avec ses émotions. My Lady est un film où on se pose souvent la question «que ferais-je à leur place?», que ce soit celle du mari délaissé par sa femme qu’il aime pourtant encore, de la juge devant une question épineuse de vie ou de mort, des parents tiraillés entre l’amour pour leur fils et pour Dieu, ou de l’adolescent presque martyr devant renoncer soit à la vie soit à l’appartenance religieuse. On déplorera tout de même une fin un peu expéditive qui empêche un investissement émotionnel total de la part du spectateur.


Amandine Gachnang

Appréciations

Nom Notes
Amandine Gachnang 16
Georges Blanc 12