Profil

Des moutons et des hommes

Affiche Des moutons et des hommes
Réalisé par Karim Sayad
Pays de production Suisse/France/Qatar
Année 2017
Durée
Genre Documentaire.
Distributeur Sister Distributio
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 787

Critique

La place du mouton en Algérie est importante. Le mouton est l’animal sacrifié lors de la fête de l’Aïd; il est aussi le sujet de combats, tradition ancienne dans le pays. Karim Sayad en rend compte dans un documentaire émouvant, bien structuré, qui ne se prive pas d’ouvrir des perspectives sur un pays toujours marqué par les drames passés.

Tourné dans le milieu algérois, le film suit deux protagonistes. Il y a Habib, 16 ans, et ses rêves perdus de devenir vétérinaire: «J’ai arrêté l’école, ceux qui vont à l’école n’ont pas de travail!» En guise de compensation, il élève un solide bélier qu’il veut conduire au combat. L’autre personnage est Samir, 42 ans. Lui traîne une jeunesse broyée par un service militaire antiterroriste et des images de carnage. Plus raisonnable, il élève ses moutons pour en faire du commerce, espérant des jours meilleurs pour son petit garçon de 10 ans.

La caméra de Karim Sayad est très discrète, elle ne gêne pas, ne fige pas, se fait oublier. Les scènes qu’elle capte n’ont rien d’artificiel et documentent les quartiers du sud algérois, banlieues où l’on se retrouve entre hommes pour parler mouton. Les animaux sont pomponnés, nourris de friandises, tondus par des artistes du ciseau. Ils offrent un sujet d’intérêt très fort à des hommes désœuvrés, dans certains cas, probablement, une sorte de raison de vivre.

Les superbes images ne ratent pas le contraste entre la beauté de la ville et la tristesse des quartiers oubliés. Elles diffusent aussi l’amitié entre ces hommes, leur respect de l’animal imprégnant le train-train quotidien. Mais ce qui transpire d’elle c’est l’évolution entre les espoirs des plus jeunes et le fatalisme des plus âgés. Entre l’adolescence et l’âge adulte, les rêves sont sacrifiés par la réalité comme les moutons à la veille de l’Aïd. Dans la camionnette de Samir, en route pour le marché aux moutons, la radio lâche les paroles d’un ministre: des promesses de bonheur auxquelles plus personne ne croit.

Né en Suisse d’une mère suissesse et d’un père algérien, Kamir Sayad est diplômé de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève. Après avoir travaillé notamment pour le Programme des Nations Unies pour le développement, l’envie lui a pris de se lancer dans le cinéma. Des moutons et des hommes est son premier film. Il vient de remporter le Prix de Soleure (voir CF No 784, p. 23).

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 15