Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre

Affiche Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre
Réalisé par Clovis Cornillac
Titre original Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre
Pays de production France
Année 2017
Durée
Musique Armand Amar
Genre Famille, Aventure
Distributeur Pathé Films
Acteurs Tchéky Karyo, Clovis Cornillac, Thierry Neuvic, Margaux Chatelier, André Penvern, Félix Bossuet
Age légal 6 ans
Age suggéré 8 ans
Bande annonce

Critique

Ce Belle et Sébastien devrait être le dernier volet d’une trilogie réalisée respectivement par Nicolas Vanier et Christian Duguay. Les deux premiers films sont fort éloignés du chef-d’œuvre, celui-ci ne leur ajoute rien. Dépourvu de consistance, il s’attache à placer le héros Sébastien (Félix Bossuet) face à Joseph (Clovis Cornillac), personnage foncièrement mauvais et tout vêtu de noir.

Le scénario, d’une candeur déconcertante, se concrétise dans un décor de rêve où l’authenticité des villages s’accroche à d’exemplaires et tenaces couches de neige. Pas de voiture ou presque, des chemins tracés dans un blanc immaculé, le bonheur de jouer aux cartes entre amis et la chaleur des foyers. Tout y est candide, sauf, bien sûr, le grand méchant Joseph.

Outre l’invraisemblance des personnages - pourquoi ce Joseph est-il si féroce? - le rythme du film est mal équilibré, lenteur de certaines séquences, précipitation de la fin. On peut, bien sûr, se réjouir de la bonne tenue de Belle, chienne parfaitement dressée et toujours prête à jouer tout ce qu’on lui demande.

Sinon, Madeleine est la seule heureuse surprise! Incarnée par une Anne Benoît spontanée, elle apporte, malgré la brièveté de sa présence, une dimension réaliste et bienveillante à l’histoire. Il était temps! Car les entêtements pas toujours synchronisés de Sébastien et de son grand-père (Tchéky Karyo) ne présageaient rien de bon. Pensez donc! Tout l’enjeu de cet épisode repose dans la nécessité de sauver Belle des griffes du si terrible Joseph!


Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 6