Adieu à l’Afrique

Affiche Adieu à l’Afrique
Réalisé par Pierre-Alain Meier
Pays de production Suisse
Année 2017
Durée
Genre Documentaire.
Distributeur Outside the Box
Acteurs Pierre-Alain Meier, Oumar Ndiaye, Kadia Sall, Oumou Sy
Age légal 10 ans
Age suggéré 14 ans

Critique

Pierre-Alain Meier, producteur et réalisateur suisse de nombreux documentaires, décide de revenir en Afrique. Pêle-mêle, il y a vécu un tournage marquant en 1992, une histoire d’amour, y a adopté deux de ses enfants et perdus de nombreux collaborateurs. Son voyage s’apparente donc à un retour dans le passé. Un fil conducteur est censé néanmoins organiser le tout: la découverte en 2009 du corps d’une jeune Italienne, parmi des migrants noyés sur les rives du Sénégal. Dans le but d’éclairer les raisons de ce drame, malheureusement plus banal lorsqu’il ne s’agit «que» de migrants, Pierre-Alain Meier est amené à rencontrer plusieurs personnes vivant sur place, accompagné par un cinéaste du pays: Oumar Ndiaye.

Une forme de malaise s’impose peu à peu face à ce Suisse en recherche de son passé, qui semble toujours à côté des rencontres qu’il filme. Sa place effective lors des divers entretiens vient confirmer l’impression: en bord de cadre, muet face aux Sénégalais qui se connaissent et se comprennent. Par ailleurs, les progrès de son enquête sont laissés au second plan. Meier préfère accumuler les souvenirs (trop) intimes. Ainsi, il ne cesse de creuser l’écart entre le regard du Blanc et la vie africaine qu’il observe. Car écart il y a, lourd d’un passé qui peine à s’effacer, même au sein d’un cinéma en forme de collaboration. La dépendance à l’Europe est encore bien présente, qu’elle soit technique ou financière - le statut de producteur de Meier pour plusieurs films africains en témoigne.
Mais ces problématiques essentielles restent lettre morte devant la nostalgie d’un homme qui revit son passé. Comme quoi, petite et grande histoires ne font pas forcément bon ménage.

Adèle Morerod

Appréciations

Nom Notes
Adèle Morerod 8