Beau soleil intérieur (Un)

Affiche Beau soleil intérieur (Un)
Réalisé par Claire Denis
Pays de production France
Année 2017
Durée
Musique Stuart A. Staples
Genre Drame, Comédie
Distributeur frenetic
Acteurs Gérard Depardieu, Valeria Bruni Tedeschi, Juliette Binoche, Xavier Beauvois, Philippe Katerine
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 776
Bande annonce

Critique

Un beau soleil intérieur suit les déboires d’Isabelle, artiste qui tombe amoureuse, d’homme en homme. Toujours déçue par le retour, immanquable, au réel, elle se questionne sur les occasions de refaire encore une vie à son âge. Elle semble en tout cas toujours choisir des histoires qui ne peuvent aboutir.

La réalisatrice Claire Denis trace, avec la complicité d’une Juliette Binoche agaçante juste ce qu’il faut, le portrait d’une femme prise dans un cercle vicieux qu’elle ne peut briser. Mais plus intéressant encore, c’est la toile des discours qui semblent la contraindre. En effet, Isabelle, comme celles et ceux surtout qui l’entourent, est traversée de conseils, de phrases et de questionnements mille fois entendus qui étouffent tous les sentiments en tentant de les expliquer. Même l’acte physique, qui fait croire un instant à un retour de la sincérité, finit par être parasité par la parole. En cela, Un beau soleil intérieur se présente comme le contrepoint total de Vendredi soir (2002), l’autre film de «romance» de la cinéaste, lui aussi récit d’une rencontre mais dans le silence et les gestes.

Avec humour, le film joue sur les répétitions, d’actions et de mots, jusqu’à l’absurde, jusqu’à la vacuité. Mais ne risque-t-il pas lui-même de se vider de tout son sens? C’est un peu la sensation que l’on a en regardant ces grands enfants se déchirer malgré eux. Et pourtant, ce qu’ils vivent n’est que le reflet de bien des situations réelles.

Adèle Morerod

Appréciations

Nom Notes
Adèle Morerod 11