Mon garçon

Affiche Mon garçon
Réalisé par Christian Carion
Pays de production France
Année 2017
Durée
Musique Laurent Perez Del Mar
Genre Thriller
Distributeur jmhdistributions
Acteurs Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier De Benoist, Antoine Hamel, Mohamed Brikat
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 775
Bande annonce

Critique

Si, dans sa forme, ce film a été pensé et réalisé comme un exercice de style, cela ne se remarque pas, ne prend pas toute la place comme ça a pu parfois arriver. Victoria (Sebastian Schipper, 2015), par exemple, était un énorme défi technique (deux heures de film se déroulant en de multiples lieux de Berlin, le tout en un seul et unique plan), et le vertige provoqué par ce choix finissait par prendre le pas sur le récit. Les principaux arguments promotionnels de Mon garçon expliquent que non seulement le film fut tourné en moins d'une semaine, mais surtout que son acteur principal n'avait aucune idée du scénario à l'exception de la situation de départ, et découvrait tout alors que la caméra tournait. Certes, ce n'est pas révolutionnaire: Lelouch, pour ne citer que lui, utilise cette méthode depuis des décennies, donnant à ses acteurs beaucoup d'authenticité et de naturel. Mais l'idée est parfaite pour ce thriller haletant, montrant un père, empêtré dans un environnement hostile, tout faire pour retrouver son fils. Ni le personnage ni l'acteur ne comprennent ce qui leur arrive.

Dans la nervosité, dans l'urgence, Guillaume Canet parfois se trompe, se reprend, bafouille, et ces scènes filmées à chaud apportent à Mon garçon un étonnant parfum de vérité. Un décor alpin magnifique mais étouffant, une caméra à l'épaule efficace, des personnages secondaires troubles, une durée suffisamment courte pour qu'il n'y ait aucun temps mort: Christian Carion soigne tous les détails et réalise son meilleur film. On n'y trouve aucun de ses habituels travers qui avaient notamment amoindri Joyeux Noël (2005): malgré une histoire très forte et une distribution parfaite, le cinéaste ne pouvait contenir un académisme pesant et des lourdeurs explicatives. Rien de tout ça ici. Quant à Guillaume Canet, il n'a jamais été aussi bon.

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 16