Polina, danser sa vie

Affiche Polina, danser sa vie
Réalisé par Valérie Müller, AngelinPreljocaj
Pays de production France
Année 2015
Durée
Genre Drame
Distributeur pathefilms
Acteurs Juliette Binoche, Niels Schneider, Anastasia Shevtsova, Veronika Zhovnytska, Jérémie Bélingard
Age légal 8 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 757
Bande annonce

Critique

Très douée pour la danse, la petite Polina Oulinov est choisie pour suivre les cours de Nikita Bojinski (Aleksei Guskov), un maître de danse d’une exigence absolue, à la fois redouté et admiré. Au fil de son enseignement qu’elle suit des années durant, Polina devenue jeune fille (Anastasia Shevtzova) développe avec son mentor une relation complexe, entre antagonisme et soumission. Alors qu’elle s’apprête à intégrer le prestigieux ballet de Bolchoï, elle assiste à un spectacle de danse contemporaine qui la bouleverse profondément.

Elle décide alors d’explorer de nouvelles expériences artistiques, en toute indépendance. Elle rejoint Aix-en-Provence pour travailler avec la talentueuse chorégraphe Liria Elsaj (Juliette Binoche) et tente de trouver sa propre voie. Plus tard, devenue vedette internationale dans sa discipline, la jeune femme prendra toute la mesure de sa dette à l’égard de son premier maître de danse aussi difficile que lumineux.

Les amateurs de danse, qu’elle soit classique ou contemporaine, ne seront pas déçus. De la découverte de cet art à la perfection obtenue, toutes les étapes de ce long apprentissage nous sont proposées. Les séquences de danse sont superbes, non seulement Shevtzova en héroïne mais Juliette Binoche également s’en tirent fort bien. C’est là le seul intérêt de cette réalisation tant elle pêche par l’excès de séquences touchant à l’environnement de la danseuse. Ainsi les histoires des déboires familiaux sont d’un artificiel navrant; que le papa, admirateur de sa fille, se trouve impliqué dans des affaires louches sans que sa famille soit au courant n’apporte rien à ce film. Il fallait rester dans l’art de Terpsichore.

Georges Blanc

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 8