Illégitime

Affiche Illégitime
Réalisé par Adrian Sitaru
Titre original Ilegitim
Pays de production Roumanie, France, Pologne
Année 2016
Durée
Musique The Amsterdams
Genre Drame
Distributeur inconnu
Acteurs Adrian Titieni, Alina Grigore, Robi Urs, Bogdan Albulescu, Cristina Olteanu
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 752
Bande annonce

Critique

Illégitime pose la question suivante : peut-on récrire l’histoire, avec ou sans majuscule ?

Une famille voit ses bases ébranlées en profondeur par deux événements. Lors d’un repas en apparence comme tous les autres, Sasha, Romi, Cosma et Gloria découvrent des aspects peu glorieux du passé de leur père, à l’époque où Ceausescu était encore au pouvoir. Par ailleurs, Sasha et Romi, jumeaux fusionnels, entretiennent une relation charnelle et passionnée qui ne va pas sans conséquence.

Le drame est serré, tendu, sans répit pour le spectateur. Tourné avec de petits moyens, souvent avec une seule prise par scène, le film reste au plus près de ses personnages et de leurs errances intérieures. Ces dernières explosent parfois en confrontations violentes, qui ne font que renforcer la tension au lieu de la décharger. Au delà de la rupture initiale causée par le passé du père, on sent d’ailleurs peser sur les protagonistes le poids de l’histoire de leur pays tout au long du film, insidieux mais bien présent, qui participe de l’étouffement général. Toutefois, à cette dimension globale s’ajoutent les êtres et leurs choix et l’on sent bien qu’aux yeux du réalisateur, ils sont ô combien plus importants que l’Histoire, un peu comme s’il s’agissait de faire malgré elle mais aussi malgré les cadres, malgré les héritages. En effet, l’autre sujet brûlant du film, l’inceste, devient lui-même secondaire face aux sentiments et hésitations qui guident les personnages quant à leurs vies, leurs corps. Sasha (magnifique Alina Grigore) en est la démonstration lumineuse, silhouette frêle qui ne plie cependant jamais, meneuse et porteuse de vie qui permet (peut-être ?) non pas que tout soit effacé, mais que s’ouvrent d’autres chemins.

Adèle Morerod

Appréciations

Nom Notes
Adèle Morerod 14