Dernière leçon (La)

Affiche Dernière leçon (La)
Réalisé par Pascale Pouzadoux
Pays de production France
Année 2014
Durée
Musique Eric Neveux
Genre Drame
Distributeur frenetic
Acteurs Sandrine Bonnaire, Antoine Duléry, Gilles Cohen, Marthe Villalonga, Grégoire Montana-Haroche
Age légal 10 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 734
Bande annonce

Critique

A 92 ans, Madeleine (Marthe Villalonga) n’en peut plus. Elle a toute sa tête mais son corps la lâche de plus en plus. La vie quotidienne devient si pénible qu’elle décide de partir dignement et fixe la date de sa mort et l’annonce à ses enfants. Mais ceux-ci ne sont pas prêts à accepter sa décision. Son fils veut la placer dans un établissement gériatrique contre son gré mais sa fille (Sandrine Bonnaire)  qui va régulièrement lui rendre visite respecte ce choix, même s’il est très difficile pour elle. Entre tendresse, complicité et humour, la mère et la fille font encore un petit bout de route ensemble jusqu’à la fin programmée par la vieille dame. Mais le fils s’énerve, sermonne sa mère, se querelle avec sa sœur et sème la pagaille dans la famille. De son côté, le petit-fils de Madeleine lui témoigne son amour à sa façon pour l’inciter à renoncer à sa décision.

Adapté d’un livre autobiographique de l’écrivain Noëlle Châtelet La dernière leçon, le film de Pascale Pouzadoux sonne terriblement juste et Marthe Villalonga est bouleversante dans sa façon de se livrer, de se mettre à nu, de ne pas jouer son rôle mais d’être vraiment cette vieille dame digne, battante et lucide mais à bout de souffle.Les jeunes spectateurs seront sans doute moins touchés par la problématique du film que les générations concernées par la question de la mort choisie. Celles-là ne pourront s’empêcher de se poser des questions sur leur propre  vieillesse et leur fin de vie. L’histoire, inspirée parcelle de Mireille Jospin, la mère de Noëlle Châtelet et Lionel Jospin qui a choisi de mourir dignement, n’est pas un plaidoyer pour Exit, mais une invitation à la réflexion à la fois sur ce que vit l’entourage de la personne qui veut en finir et sur ses tourments et ses souffrances à elle. Poignant et si vrai! Sandrine Bonnaire en fille aimante et chamboulée, est  tout simplement lumineuse.

Appréciations

Nom Notes
14
Nadia Roch 10