Entourage

Affiche Entourage
Réalisé par Doug Ellin
Pays de production U.S.A.
Année 2015
Durée
Genre Comédie
Distributeur foxwarner
Acteurs Adrian Grenier, Kevin Dillon, Kevin Connolly, Jerry Ferrara, Jeremy Piven
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 728
Bande annonce

Critique

La série télévisée du même nom semble avoir eu du succès puisqu’elle a résisté sept ans. Il est vrai que ce qui intéresse le petit écran ne vole pas souvent très haut. Doug Ellin, cependant, ne craint pas de reprendre ses épisodes et de les réécrire pour le cinéma. Ainsi, après avoir fait frémir les minettes avec ses yeux bleus, Vince (Adrian Grenier) décide-t-il de passer derrière la caméra. Suivi de ses meilleurs amis, il convainc Ari Gold (Jeremy Piven) de produire son film. Rapidement, le budget s’avère insuffisant et les financiers se font tirer l’oreille, dans l’incertitude du profit espéré.
Hollywood n’est plus ce qu’il était, tous les cinéphiles le savent. Entourage est une mauvaise comédie qui commet l’erreur de se croire drôle. Les «Barbies» qui y figurent sont aussi nues de corps que d’esprit, mais les garçons adorent. Le constant discours sur le sexe choque moins que l’inanité des personnages. Le décor est celui du luxe, donc de la vacuité: bolides éclatants, villas démesurées, train de vie aussi généreux que la bêtise ambiante.
Et pourtant, il y a peut-être un intérêt à voir ce film – mais pas au cinéma à cause du mauvais rapport qualité-prix. Qu’il le veuille ou non, Doug Ellin fait étalage de ce que sont Los Angeles et les studios de cinéma, de la vie qu’on y mène, de la place de l’argent et du tape-à l’œil qui y triomphe, du gaspillage permanent. Rien de cela n’est digne de l’être humain.

Geneviève Praplan

Appréciations

Nom Notes
Geneviève Praplan 3
Nadia Roch 3