Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?

Affiche Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?
Réalisé par Philippe de Chauveron
Pays de production France
Année 2013
Durée
Musique Marc Chouarain
Genre Comédie
Distributeur frenetic
Acteurs Chantal Lauby, Christian Clavier, Ary Abittan, Medi Sadoun, Frédéric Chau
Age légal 6 ans
Age suggéré 12 ans
N° cinéfeuilles 700
Bande annonce

Critique

Christian Clavier n'est certes pas étranger à la mauvaise réputation qui lui colle à la peau. Depuis de nombreuses années, son arrogance, sa façon de s'autoproclamer fils spirituel de Louis de Funès et, surtout, certains choix malheureux de carrière ont fait oublier au public qu'il pouvait être aussi un acteur formidable, comme il l'a tout de même souvent prouvé.

Nul doute que cette comédie tendre, fine, excellemment interprétée, souvent hilarante et parfaitement réussie sera pour lui, aux yeux de nombreux spectateurs, un bon pas en avant sur le chemin de la réhabilitation. Clavier et Chantal Lauby interprètent les époux Verneuil, couple de bourgeois qui, sans être racistes, n’en sont pas moins de bons gaullistes conservateurs. Parents de quatre filles, ils sont effondrés par les mariages des trois premières avec un juif, un musulman et un asiatique. Lorsqu’ils apprennent que leur quatrième fille va se marier avec un bon catholique, ils remercient la Providence. Sauf qu’il y a un problème…

Jusqu’au slogan présent sur l’affiche (4 mariages et 2 têtes d’enterrement), tout est réussi dans ce film. Enfin une comédie française qui ne prend pas les spectateurs pour des imbéciles! La première chose que l’on remarque à la fin du film est qu’il n’y a aucune impression de déjà-vu, alors que la question des mariages mixtes est très à la mode, autant au cinéma que dans la société. Comme dans toutes les bonnes comédies, on parle ici avec beaucoup d’humour de sujets sérieux. Quant à la tendresse et à l’émotion, elles culminent dans la dernière scène, en étant passées par des moments irrésistibles, comme l’évolution piquante des rapports entre Clavier et le père de son futur quatrième gendre

Tous les personnages secondaires, par la façon dont ils observent et commentent la situation de la famille Verneuil, alimentent parfaitement la réflexion et le débat sociétal, mais encore et toujours dans l’humour. Clavier et Lauby jouent avec plaisir de leur image. Tous les jeunes acteurs et actrices sont parfaitement choisis. Un film sans temps morts, porté par son intelligence, sa drôlerie et son interprétation sans failles. Et qui va beaucoup plus loin qu’il n’y paraît au premier abord. Que demander de plus?

Philippe Thonney

Appréciations

Nom Notes
Philippe Thonney 17
Georges Blanc 12
Daniel Grivel 14
Anne-Béatrice Schwab 15