Aime et fais ce que tu veux

Affiche Aime et fais ce que tu veux
Réalisé par Malgorzata Szumowska
Titre original In the Name of -W imie
Pays de production Pologne
Année 2013
Durée
Musique Pawel Mykietyn, Adam Walicki
Genre Drame, Thriller
Distributeur xnix
Acteurs Mateusz Kosciukiewicz, Andrzej Chyra, Lukasz Simlat, Maja Ostaszewska, Maria Maj
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 694
Bande annonce

Critique

De jeunes durs à cuire forcent un handicapé mental à avaler des fourmis. Le ton du film de la réalisatrice est donné: dans ce coin de campagne polonaise où Adam, jeune prêtre à l’allure sportive, vient d’atterrir pour s’occuper d’un foyer de jeunes délinquants agressifs, les rapports humains sont plutôt rugueux et la misère morale affligeante. Il gagne peu à peu la confiance de tous. Beau garçon, prêtre atypique, il suscite la convoitise d’une femme mariée qui lui fait des avances qu’il repousse aussitôt. Il préfère les garçons mais, habité par une foi véritable, il lutte de toutes ses forces contre ce penchant. Toutefois l’attirance qu’il se découvre pour un jeune du centre l’emporte. Sa solitude est trop grande dans ce trou perdu de la Pologne, où, comme exutoire à son trop plein d’amour et à son combat contre ses démons intérieurs, il n’a que l’alcool et comme partenaire que le tableau du pape avec lequel il entame une danse déjantée.

Le film raconte le combat intérieur de cet homme à qui le désir et l’amour sont interdits, d’autant plus avec un jeune homme. Il va rapidement être harcelé par une communauté sur la base de soupçons. Le titre du film, Aime et fais ce que tu veux, emprunté au philosophe et théologien saint Augustin, signifie-t-il que quand on aime, on ne peut pas faire de mal, puisque l’amour est une grâce de Dieu? «J'ai toujours aimé les sujets qui dérangent», explique Malgorzata Szumowska dans une récente interview. Le film aligne de longs gros plans pour sonder les regards du prêtre aux prises avec sa conscience, rôle que le comédien Andrzej Chyra incarne avec infiniment de talent. Ce gaymovie triste donne de la Pologne profonde et catholique une image singulièrement grise et démoralisante.

Appréciations

Nom Notes
11
Georges Blanc 16
Daniel Grivel 14
Anne-Béatrice Schwab 15