Oblivion

Affiche Oblivion
Réalisé par Joseph Kosinski
Titre original Oblivion
Pays de production U.S.A.
Année 2013
Durée
Musique Joseph Trapanese
Genre Action, Aventure, Science fiction
Distributeur universal
Acteurs Morgan Freeman, Tom Cruise, Nikolaj Coster-Waldau, Olga Kurylenko, Andrea Riseborough
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 678
Bande annonce

Critique

Joseph Kosinski est un jeune réalisateur étasunien rompu à la réalisation de publicités pour des jeux vidéo (son premier long métrage a été TRON, L'HERITAGE). Il adapte ici un roman graphique dont il est l'auteur, et qui se déroule en 2077. Après quelque soixante années de guerre contre les Scavs, redoutables extraterrestres, l'humanité a gagné la bataille mais perdu sa planète, dévastée par les radiations; elle s'est réfugiée dans Tet, station spatiale géante, en attendant de s'installer sur Titan, l'un des satellites de Saturne. Jack Harper (Tom Cruise), flanqué de Vika (Andrea Riseborough), est un technicien chargé de protéger, par le truchement de drones, des pompes géantes aspirant l'eau de mer indispensable pour fournir de l'énergie aux humains. Comme sa partenaire, il a subi un lavage de cerveau qui a lessivé sa mémoire - mais il perçoit parfois quelques éclairs de souvenirs d'avant-guerre.

Il reconnaîtra dans Julia, belle astronaute ayant voyagé des décennies dans un sommeil artificiel, celle qui fut sa femme. Rattrapé par le passé, Jack sera confronté à des choix cornéliens. Le film démarre assez bien, mais s'enlise dans les effets de jeu vidéo et n'en finit pas de finir. Esthétiquement, il y a quelques réussites (merci les paysages islandais!), les aînés ont le plaisir de réentendre «A Whiter Shade of Pale» de Procol Harum, et Morgan Freeman remet le couvert en tant que vieux black plein de sagesse... Au reste, n'est pas Kubrick qui veut, et le vide est plutôt sidérant que sidéral...

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 8
Nadia Roch 9