Alice au Pays des Merveilles

Affiche Alice au Pays des Merveilles
Réalisé par Tim Burton
Pays de production U.S.A.
Année 2010
Durée
Musique Danny Elfman
Genre Fantastique, Aventure, Famille
Distributeur waltdisney
Acteurs Johnny Depp, Alan Rickman, Michael Sheen, Mia Wasikowska, Matt Lucas
Age légal 7 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 610
Bande annonce

Critique

Le scénario combine Alice au Pays des Merveilles et De l’autre côté du miroir, de Lewis Carroll. Alice (Mia Wasikowska), 19 ans, a perdu son père qui avait su comprendre ses rêves extraordinaires. Avec sa mère, elle est invitée à une somptueuse réception devant servir d’écrin - la voilà prise au dépourvu - à la demande en mariage de Lord Ascot, jeune fat qui n’est de loin pas l’élu de son cœur. S’isolant pour réfléchir, poursuivant le Lapin Blanc qu’elle a aperçu au détour d’une haie, elle tombe dans un trou sans fond où elle retrouve le Pays d’en bas que, enfant, elle avait découvert, ainsi que Tweedledee et Tweedledum, le Chat du Cheshire, le Loir, la Chenille bleue au narguilé, le terrifiant Jabberwocky et le Chapelier fou (Johnny Depp). A nouveau, elle affrontera la terrible Reine Rouge (Helena Bonham Carter, la meilleure de la distribution) et ses âmes damnées. Laissons de côté la Reine Blanche, une Anne Hathaway, ectoplasme gothique évanescent…

Cet univers fantastique est du nanan pour Tim Burton, qui use au mieux de son imagerie, de la musique reconnaissable entre toutes (au point de devenir lassante) de Danny Elfman, d’un plateau prestigieux, de voix célèbres pour les créatures numériques, et de la 3D - plus dispensable et moins spectaculaire que dans Avatar. Hélas, trop de machinerie tue la magie; la nouvelle venue Mia Wasikowska a autant d’expressivité et de vivacité qu’un bout de bois; le charme androgyne de Johnny Depp n’ajoute pas un grain à la folie du chapelier. Ringard et nostalgique, votre chroniqueur garde - malgré les décennies écoulées… - un souvenir autrement plus charmé du bon vieux dessin animé de l’Oncle Walt.

Daniel Grivel

Appréciations

Nom Notes
Daniel Grivel 12
Anne-Béatrice Schwab 15