Wolfman

Affiche Wolfman
Réalisé par Joe Johnston
Pays de production U.S.A.
Année 2010
Durée
Musique Danny Elfman
Genre Fantastique, Epouvante-horreur, Thriller
Distributeur Universal Pictures International France
Acteurs Anthony Hopkins, Benicio Del Toro, Hugo Weaving, Geraldine Chaplin, Emily Blunt
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 609
Bande annonce

Critique

Fin XIXe, Lawrence Talbot revient au domaine familial dans son Angleterre natale suite à la disparition de son frère. Il se fait alors mordre par un loup-garou. Mi-homme, mi-bête, il est désormais contraint de mener une existence régie par les phases de la lune. Mais il tient à démêler l’écheveau sanglant de sa propre destinée, d’autant plus qu’il n’est pas insensible à la fiancée de son frère et que s’il pouvait une fois pour toutes enrayer la malédiction qui semble peser sur sa famille…

L’acteur et producteur Benicio Del Toro tenait à ramener au-devant de la scène la thématique du lycanthrope (être qui se change en animal sans perdre sa forme humaine) qui fit fureur au cinéma dès 1935, avec notamment LE MONSTRE DE LONDRES. C’est là que Joe Johnston intervient et livre un film esthétiquement réussi, jouant avec les clairs-obscurs, la brume de la lande, les silhouettes, la reconstitution du vieux Londres sale et noyé dans le brouillard, etc. Les personnages sont bien campés, Del Toro donnant une véritable épaisseur à un homme torturé par son destin tragique, à l’inverse de son père (Anthony Hopkins) qui porte un tout autre regard sur ce qui les déchire.

Si le scénario n’apporte au fond rien de nouveau, on notera l’équilibre trouvé sur le plan technique entre les effets spéciaux et visuels et soulignera le climat très pesant, surtout lorsque la caméra suggère plus qu’elle ne montre. Toutefois, une question demeure: pourquoi tourner cela aujourd’hui, d’autant plus lorsque la place du médecin et du détective semblent se frotter aux limites de la raison?

Serge Molla