Harvey Milk

Affiche Harvey Milk
Réalisé par Gus Van Sant
Pays de production U.S.A.
Année 2008
Durée
Musique Danny Elfman
Genre Biopic, Drame
Distributeur SND
Acteurs Sean Penn, Josh Brolin, James Franco, Emile Hirsch, Douglas Smith
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 586
Bande annonce

Critique

En trois décennies et une quinzaine de longs métrages, Gus Van Sant, avec un engagement sans faille, tisse une œuvre forte, originale et dérangeante. Ses portraits d’adolescents et de personnages hors normes suscitent régulièrement la polémique entre ses fans et ses détracteurs.

Cette fois-ci, il choisit de nous plonger dans une histoire vraie, celle d’un leader charismatique, Harvey Milk, dans ses huit dernières années de vie. Auparavant, de nombreux livres, documentaires et pièces de théâtre ont déjà mis en scène cette icône de San Francisco, surnommée par certains le «Martin Luther King gay».

Ce biopic raconte la trajectoire de cet homme politique américain, premier superviseur (conseiller municipal) ouvertement homosexuel à avoir été élu aux USA, en 1977. Ce militant pour les droits des homosexuels fut assassiné avec le maire de San Francisco, George Moscone, le 27 novembre 1978. La condamnation du meurtrier à une courte peine de prison déclencha de graves émeutes, sévèrement réprimées, et, pour beaucoup, Harvey Milk est considéré comme un martyr de la cause homosexuelle.

A travers le portait d’un homme cohérent dans sa militance, Gus Van Sant retrace les débuts du mouvement gay dans le quartier du Castro, en cette époque de bouleversements et de grandes espérances. Il met en scène la lutte pour la reconnaissance des homosexuels et la difficulté pour la plupart à «sortir du placard».

Dans son combat à visage découvert, Milk avait conscience du danger qui le guettait et il avait enregistré plusieurs cassettes - testaments, à écouter en cas d’assassinat: «Si une balle devait traverser mon cerveau, laissez-la briser aussi toutes les portes de placard.»

Gus Van Sant nous bouscule avec une parfaite maîtrise de moyens: par souci d’authenticité, il a rassemblé des récits et témoignages de première main, il intègre des images d’archives et d’émissions d’actualité télévisée; le scénario (récompensé par un Oscar) est dense; Sean Penn (également oscarisé) habite son personnage avec une intensité confondante.

A l’image de son héros qui a ouvert la voie, le film de Van Sant, courageux et militant, continue la lutte, dans un contexte où le respect de la condition homosexuelle est loin d’être acquis.

Anne-Béatrice Schwab