MR 73

Affiche MR 73
Réalisé par Olivier Marchal
Pays de production France
Année 2008
Durée
Musique Bruno Coulais
Genre Policier, Drame, Thriller
Distributeur Gaumont Distribution
Acteurs Daniel Auteuil, Olivia Bonamy, Gérald Laroche, Catherine Marchal, Francis Renaud
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 565
Bande annonce

Critique

Après GANGSTERS, 36 QUAI DES ORFEVRES, voici MR 73 (comme ManuRhin, pistolet à 6 coups fabriqué en 1973, «plus beau qu’une femme» selon un des personnages du film...) Olivier Marchal, ancien flic, tente de conjurer ses vieux démons, sans grand succès.

Annoncé comme LE polar français de l’année, MR 73 a été minuté pour passer en deux épisodes sur le petit écran. Il met en scène Louis Schneider (Daniel Auteuil), brillant officier de police ayant sombré dans l’alcoolisme depuis l’accident de la route qui a tué sa petite fille et fait de sa femme un légume, ainsi que quelques personnages divers (son frère, également policier, qui essaie de lui sauver la mise; un violeur et assassin qui va bénéficier d’une remise de peine; la fille de sa victime; un mystérieux tueur en série; quelques ripoux).

Tout est prévisible et téléphoné dans le scénario, qui en fait des tonnes dans la violence traitée avec complaisance; la photographie se vautre dans les effets à la mode (image baveuse, couleurs délavées); la musique de Bruno Coulais (LES CHORISTES) est gonflante; Daniel Auteuil est pathétique, et ne parlons pas du reste de la distribution. Au bout du compte, MR 73 est immonde, pour ne pas dire obscène. Le réalisateur a beau porter le nom d’une bougie pour moteur à explosion, son film ne fait pas d’étincelles...

Daniel Grivel