Agent double

Affiche Agent double
Réalisé par Billy Ray
Pays de production U.S.A.
Année 2007
Durée
Musique Mychael Danna
Genre Thriller, Espionnage, Drame
Distributeur rialto
Acteurs Ryan Phillippe, Dennis Haysbert, Chris Cooper, Laura Linney, Aaron Abrams
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 558
Bande annonce

Critique

Eric O’Neill (Ryan Philippe), qui rêve de devenir agent du Bureau fédéral d’investigation (FBI), est promu par ledit bureau dans le nouveau service de Robert Hanssen (Chris Cooper), dédié à la protection des informations top secret. Son enthousiasme vire rapidement à l’angoisse quand il découvre la vraie raison de son étonnante promotion: son chef, catholique fervent, est suspecté de vendre à l’ex-URSS des informations majeures et fait l’objet d’une enquête. Eric sera donc la «taupe»: il devra gagner la confiance grandissante de son chef pour révéler sa traîtrise.

Pris au piège dans ce double jeu d’espion, il s’engage dans un combat acharné pour sauver sa vie, son couple et son pays. La véracité de cette histoire la rend d’autant plus captivante; en effet, Robert Hanssen avait pendant des années ouvert une large «brèche» avant d’être enfin démasqué et arrêté en 2001: il avait alors amassé plus de 600’000 dollars depuis plus de quinze années et donné les noms d’agents américains, dont certains furent assassinés par les forces soviétiques grâce aux renseignements fournis.

Pour relater ce fait historique, Billy Ray a opté pour la bonne distribution. En conséquence, l’entier ou presque du suspense dramatique tient sur un duo d’excellents acteurs, car les mouvements de caméra s’apparentent plus à de la bonne télévision qu’à du véritable cinéma, et ce sont donc les atermoiements de mensonge et de vérité qui retiennent l’attention et tendent à l’extrême chaque silence. Il faudra toutefois renoncer à comprendre quelles étaient les motivations profondes du traître qui séduit tout autant qu’il repousse, qui multiplie les contradictions comme pour mieux brouiller les pistes, mais peut-être aussi se perdre.

Serge Molla

Appréciations

Nom Notes
Serge Molla 12
Daniel Grivel 12