Chrysalis

Affiche Chrysalis
Réalisé par Julien Leclercq
Pays de production France
Année 2007
Durée
Musique Jean-Jacques Hertz, Francois Roy
Genre Science fiction, Policier
Distributeur Gaumont Distribution
Acteurs Marthe Keller, Mélanie Thierry, Albert Dupontel, Marie Guillard, Estelle Lefebure
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 556
Bande annonce

Critique

Marthe Keller, le professeur Brügen dans ce film, dit du réalisateur: «Il est très concentré sur l’aspect visuel du film, il est vraiment préparé, il sait ce qu’il veut, il est passionné et on sent vraiment qu’il a du talent.» Le spectateur ressent la même chose, avec une frustration qui va en s’amplifiant au fur et à mesure que la projection se déroule. CHRYSALIS n’a pas d’âme. Film noir. Basé sur une anticipation technologique, il se glisse dans un décor métallique et des tons camaïeux. On ne sort pas d’un gris-bleu réfrigérant.

L’histoire touche pourtant à des sentiments forts, maternels et conjugaux. David Hoffmann (Albert Dupontel), lieutenant à la police européenne, reprend du service pour traquer l’assassin de son épouse. Son enquête le conduit jusqu’à une clinique de chirurgie esthétique, celle du professeur Brügen qui tente de soigner la grave amnésie de sa fille (Mélanie Thierry). En fait de sentiments, les coups dominent, orchestrés en chorégraphie, mais pour des séquences trop complaisantes. CHRYSALIS noie un scénario compliqué dans la recherche formelle d’une poésie morbide, il aligne des plans esthétisants, glacés, qui s’accordent forcément avec la rigueur de la mise en scène. Mais le contenu, où est le contenu?

Geneviève Praplan