Spider-Man 3

Affiche Spider-Man 3
Réalisé par Sam Raimi
Pays de production U.S.A.
Année 2007
Durée
Musique Danny Elfman, Christopher Young
Genre Fantastique, Action
Distributeur Gaumont Columbia Tristar Films
Acteurs Kirsten Dunst, Tobey Maguire, James Franco, Thomas Haden Church, Topher Grace
N° cinéfeuilles 546
Bande annonce

Critique

Accès à la vision de presse réservé aux seuls invités s'étant inscrits et engagés à venir sans enregistreurs sonores et visuels, passage au détecteur de métaux, agents de sécurité: le cinéma commence avant l'entrée dans la salle...

Le générique débute par une musique tonitruante et emphatique, mélange incertain de Wagner, de Richard Strauss et de Rachmaninoff. On rappelle au spectateur que Spider-Man fait partie des produits Marvel, collection de comic strips mythiques.

L'exposition commence, avec la mise en place des divers personnages. Spider-Man (Tobey Maguire), au civil Peter Parker, gentil photographe de presse; Mary Jane (Kirsten Dunst), son amour de toujours, qui espère faire carrière sur les scènes de Broadway; des méchants très méchants... Il faut bien ranimer les souvenirs ou camper les protagonistes.

Suit un film beaucoup trop long, à tel point que l'on se prend à regarder souvent sa montre, avec une alternance répétitive de scènes romantiques et d'action. Il y a des tentatives de pimenter la sauce avec des touches d'humour (notamment un rédacteur en chef de journal surexcité) et avec des clins d'œil à HULK, NOTRE-DAME DE PARIS et autres KING KONG, mais elles sont noyées par les vagues d'effets spéciaux.

L'idée d'un Spider-Man parasité par une entité extraterrestre qui exacerbe ses virtualités et révèle sa face obscure était intéressante, mais le résultat ne dépasse pas une fable un peu niaise sur le pardon ainsi que le choix entre le bien et le mal. Sam Raimi a certes du métier, il propose quelques plans esthétiquement réussis mais se laisse dévorer par l'abus des effets spéciaux - utilisés pourquoi? Et pour quoi?

Daniel Grivel