Miss Potter

Affiche Miss Potter
Réalisé par Chris Noonan
Pays de production Grande-Bretagne, U.S.A.
Année 2006
Durée
Musique Nigel Westlake
Genre Comédie dramatique
Distributeur Bac Films
Acteurs Ewan McGregor, Renée Zellweger, Emily Watson, Bill Paterson, Barbara Flynn
Age suggéré 7 ans
N° cinéfeuilles 543
Bande annonce

Critique

Beatrix Potter est l'une des célèbres auteurs de livres pour enfants. Les histoires de Jeannot Lapin, Pierre Lapin, Madame Piquedru, Flopsaut et leurs amis, illustrées par de tendres aquarelles, sont universellement connues. Chris Noonan (BABE, LE COCHON) s'est penché sur la biographie de celle qui fait encore rêver les enfants après plus d'un siècle. Et qui a inspiré J. K. Rowling abandonné à son Harry le patronyme de Potter.

Début 20e siècle à l'époque de l'Angleterre victorienne, Beatrix (Renée Zellweger), la trentaine, est une jeune femme fascinée par la nature, les sciences, la peinture. Elle observe les animaux, en fait des dessins, des aquarelles, écrit des contes. Ses parents ne la comprennent pas vraiment, ne croient pas en elle. Pourtant Beatrix va connaître le succès

grâce à sa pugnacité et aux conseils et encouragements d'un éditeur qui va même la demander en mariage. Mais ses parents qui espéraient pour elle un parti plus notable insistent pour que leur relation reste secrète. La jeune femme qui doit se soumettre à la morale bourgeoise familiale va lutter pour sa liberté et son indépendance. Elle va s'installer dans la région des lacs à Lake District, endroit magique qui l'inspire, mais sa vie ne sera pas sans obstacles à franchir.

MISS POTTER est un film traité avec retenue (trop!) Un film davantage réaliste que conte de fée. Le décor est méticuleusement reconstitué. Maisons, imprimerie, habillement sont ceux que Beatrix a connus. La société guindée londonienne de cette époque est bien rendue, au point qu'on se sent parfois à l'étroit en observant notre héroïne corsetée. Mais les paysages grandioses du nord offrent de superbes échappées. Le parcours de cette femme singulière, naturaliste, visionnaire - puisqu'elle sensibilisa les autorités à la protection de la région des lacs - surprend. Une féministe avant l'heure, intelligente et romanesque. On relèvera la belle performance de Renée Zellweger qui s'est imprégnée de long mois du personnage et de son anglais typique. La V. O. pour les anglophones ne doit pas manquer de charme. Ainsi que les quelques animations s'échappant des aquarelles. Ce n'est pas tout à fait un film susceptible de captiver des enfants qui auront davantage de plaisir à relire les contes de Miss Potter.

Ancien membre