Môme (La)

Affiche Môme (La)
Réalisé par Olivier Dahan
Pays de production France, Grande-Bretagne, République tchèque
Année 2007
Durée
Musique Christopher Gunning
Genre Biopic, Drame, Musical
Distributeur TFM Distribution
Acteurs Gérard Depardieu, Clotilde Courau, Jean-Paul Rouve, Marion Cotillard, Jean-Pierre Martins
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 541
Bande annonce

Critique

"Il y avait beaucoup d'attente et de crainte aussi à l'égard d'un film relatant la vie et la carrière d'une icône du monde artistique des années 50. Disons-le d'emblée, LA MÔME est une bonne surprise. De son enfance à sa gloire, de ses succès à ses blessures, de son appétit de vie à ses désillusions, de Belleville à New York, le parcours exceptionnel d'Edith Piaf nous est raconté avec beaucoup d'émotion et de sensibilité.

Pour éviter le piège d'une narration linéaire qui aurait pu être fastidieuse, le réalisateur a renoncé délibérément à mettre en scène toutes les célébrités ayant gravité autour de la chanteuse, et il a choisi d'entrelacer trois époques de son existence, donnant par là-même dynamisme et renouvellement constant d'intérêt à son film. On découvre ainsi avec une curiosité et une jubilation croissantes l'âme d'une artiste et le cœur d'une femme au destin incroyable. A la fois fragile et indestructible, dévouée à son art jusqu'au sacrifice, Edith Piaf nous apparaît bien comme la plus immortelle des chanteuses.

Le mérite en revient pour une bonne part à la subjuguante interprétation que Marion Cotillard fait de ce rôle. ""Non seulement elle est entrée dans le personnage, mais elle a réussi à le faire physiquement. Elle a changé sa voix jusqu'à retrouver celle d'Edith Piaf, y compris dans ses intonations. Elle a recréé ses postures, et même les difficultés que lui causait l'arthrite de ses mains. Marion va au-delà de l'imitation; à son travail, elle insuffle une humanité, une puissance incroyable"", a écrit le producteur Alain Goldman. En soulignant encore qu'Olivier Dahan a eu le bon goût de recourir aux enregistrements réels de la chanteuse, on applaudit des deux mains à cette bouleversante réalisation."

Georges Blanc