De-Lovely

Affiche De-Lovely
Réalisé par Irwin Winkler
Pays de production U.S.A.
Année 2003
Durée
Musique Stephen Endelman
Genre Biopic, Drame, Musical
Distributeur UFD
Acteurs Kevin Kline, Ashley Judd, Jonathan Pryce, Kevin McNally, Sandra Nelson
N° cinéfeuilles 482
Bande annonce

Critique

Dans une comédie musicale où il tient le haut de l'affiche, le célèbre compositeur américain Cole Porter se remémore sa vie. A travers plusieurs de ses chansons légendaires (Night and Day, It's De-Lovely, etc.) il tente de retracer son parcours personnel et professionnel.

Il n'y a pas grand-chose à sauver de cette biographie filmée de Cole Porter. La musique - on avait oublié combien elle est sirupeuse - a beaucoup vieilli, le personnage n'est guère intéressant et la réalisation signée Irwin Winkler est d'une grande mollesse (on attendait autre chose d'un cinéaste et producteur qui s'est fait connaître avec la trilogie des Rocky, par Raging Bull ou Les Affranchis !) Kevin Cline a beau essayer de dynamiser de l'intérieur le personnage du musicien, et Ashley Judd de donner à celui de Linda - sa femme et sa muse - une image faite de mystère et de passion, le film ne décolle jamais. Dans De-Lovely Cole Porter revoit son passé en faisant défiler sur la scène de sa mémoire les personnages et les événements qui ont marqué son existence. Le portrait qui se dégage laborieusement de cette structure narrative banale - et finalement ennuyeuse - est celui d'un homme sensible, mais ambigu et égoïste dans sa vie amoureuse, uniquement soucieux de réussite sociale. Au-delà d'une inévitable romance sentimentale, on pourra peut-être garder en mémoire quelques séquences (assez bien reconstituées) d'une ou deux comédies musicales. Mais c'est bien peu pour un film de plus de deux heures...

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 10
Georges Blanc 10
Daniel Grivel 13
Anne-Béatrice Schwab 9
Serge Molla 14