Pornographe (Le)

Affiche Pornographe (Le)
Réalisé par Bertrand Bonello
Pays de production France, Canada
Année 2001
Durée
Musique Bertrand Bonello, Laurie Markovitch
Genre Drame
Distributeur Haut et Court
Acteurs Dominique Blanc, Jean-Pierre Léaud, Jérémie Renier, Thibault de Montalembert, André Marcon
N° cinéfeuilles 416
Bande annonce

Critique

Précédé d'une rumeur sulfureuse (il comprend quelques scènes authentiquement «X», avec le concours d'Ovidia, professionnelle du genre), le deuxième long métrage (108 minutes) en toute première vision d'un réalisateur né en 1968 conte les mésaventures d'un cinéaste pornographique, Jacques Laurent - rien à voir avec Cecil Saint Laurent... -, incarné par Jean-Pierre Léaud tel qu'en lui-même l'éternité truffaldienne ne le change pas. Un Jean-Pierre Léaud qui, en chair (et plutôt bien en chair...) et en os devant son public de la Semaine internationale de la critique, a fait part de sa décision de poursuivre sa carrière dans le cinéma d'auteur. En vogue dans les années 70 et détrôné par la vidéo, Jacques Laurent s'y recolle pour des raisons financières, mais avec des ambitions qui l'amènent, sans succès, à poéter plus haut que son luth. Du même coup, si l'on peut dire, il retrouve son fils qui l'avait fui suite à la découverte du véritable métier paternel.

Au bout du compte, un film assez confus, filant dans toutes sortes de directions, effleurant plusieurs genres différents, maîtrisant mal un scénario pléthorique. Péché de jeunesse, probablement, quand on ne sait pas encore se concentrer sur une idée. «Trop de notes», comme disait l'empereur François-Joseph à propos de la musique de Mozart...

Daniel Grivel