Pas sur la bouche!

Affiche Pas sur la bouche!
Réalisé par Alain Resnais
Pays de production France
Année 2003
Durée
Musique Bruno Fontaine
Genre Comédie, Comédie musicale, Romance
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Sabine Azéma, Audrey Tautou, Darry Cowl, Pierre Arditi, Isabelle Nanty
N° cinéfeuilles 471
Bande annonce

Critique

"Alain Resnais (81 ans) connaît la musique... Il a choisi une opérette d'André Barde et Maurice Yvain - celui-ci a été parolier d'excellentes chansons reprises par les Frères Jacques - créée en 1925, pour en tirer un film en costumes qui pétille comme du mousseux à défaut de champagne.

Le générique, en ombres chinoises, donne l'ambiance rétro. On se trouve à Neuilly, dans un hôtel particulier BCBG. Madame (Sabine Azéma) aime marivauder mais sans conclure, comme on dirait dans LES BRONZES; Monsieur (Pierre Arditi) s'apprête, lui, à conclure une juteuse association avec un richissime homme d'affaires américain (Lambert Wilson), dont il ignore qu'il fut le premier mari de sa femme...

Mécanique réglée à la Feydeau, truffée de coups de théâtre et de quiproquos, l'opérette, un brin jazzifiée pour avoir plus d'allant, va son bonhomme de chemin. Décors et costumes sont soignés jusqu'au moindre détail; les comédiens sont impeccables; les dialogues font mouche; Resnais signe une fois de plus une mise en scène élégante, rehaussée par la caméra de Renato Berta. La comédie presque octogénaire prend un coup de jeune: l'air inspiré par l'Action française a des accents lepénistes, l'antiaméricanisme de l'époque rejoint l'actualité.

Pour la petite histoire, pourquoi ""Pas sur la bouche""? Parce que le premier mariage de l'héroïne n'a pas survécu à la répulsion du mari américain à l'encontre du baiser dit français dans la langue de Shakespeare, jugé peu hygiénique...

Alain Resnais a du jus. Malgré quelques longueurs, il offre un régal pour les yeux et pour les oreilles - en tout cas aux spectateurs d'un certain âge.

Et Darry Cowl, bientôt octogénaire? Pas un mot à la belle-mère. Je vous laisse le plaisir d'avoir la surprise de le découvrir dans un rôle hilarant, où il renoue avec ses premières amours, à savoir l'opérette."

Daniel Grivel